CHP4" Sabrina, mon ange 2017

 

Bonjour à toutes et tous,

HISTOIRE VRAIE faits du 13 aout 2017  à maintenant

Pour toi SABRINA, ma réalité, sortie de mes espoirs, de ce que j'attendais de Lorinda,

sans oser penser que tu me l'offrirais, merci à toi à jamais. Je serais toujours fier de toi. Je t'aime si fort. Je t'ai dans les tripes.

Vous êtes dans la partie mes amours, de mes âmes soeur, faits après mon divorce prononcé le 11 aout 2017 comme si dieu avait attendu que je sois libre pour te rencontrer et t'aimer.

"HISTOIRE VRAIE, quand Dieu m'offre mes désirs de coeur et qu'un ange au nom de SABRINA devient la vérité, de mes désirs et ma merveilleuse réalité " voir conversation avec DIEU

MERCI à toi, Dieu de me l'avoir fait venir au près de moi. Tu m'as comblé.

 

ICI, ce n'était pas de simples récits mais mes plus beaux souvenirs de mon amour Sabrina mon infirmière magnifique , ma motarde ailées.

 

CHP4" Sabrina, mon ange 2017

Je vous propose l'aide à la comphéhension de texte:

Comparaison des sentiments des personnages avec des chansons pour une mise en perspective des idées véhiculées par celles-ci.
 

 (1) Quand Sabrina et Philippe mange à l'hypopotamus.

philippe pense à Lorinda car il avait choisi cette chanson avant qu'il abandonne et la bloque en janvier 2017 et c'est la qu'il a décidé d'en finir le 4 juillet 2017 l’œuvre chanté par Laura Pergolizzi, la chanson  «Lost on you ». Lien vers youtube chanson  1

(1) poème de l'auteur Philippe Graindorge" la tristesse"

(2) Quand Sabrina choisi une chanson pour l'idée qu'elle se fait d'elle et de Philippe.

 Ses sentiments sont  :  l’œuvre de la légende du roi arthur, la chanson  «Quelque chose de magique ». Lien vers youtube chanson  2

Lien de traduction de la chanson 2 en Français

 

HIER Préambule, je ne sais pas quelle putain de force j'ai pour encaisser tant de peines consécutives.

En ce 14/02/2018, « Si l’amour me donnait encore de l’espoir ! », c’est par cette citation que je voulais commencer. L’espoir ???? Alors que le 4 juillet 2017 dernier, je n’attendais plus rien et je reviendrais sur cette date plus loin. Voilà, après mon vœu à dieu en 2013 pour me redonner l’inspiration, ma muse, j’étais devenu tributaire de tant de regrets, dans cette commune de haine, de l’indifférence de Lorinda ( mon ame sœur, voir autres textes ) et d’une épouse qui m’avait fait défaut. Ensuite, je ressentais le fait d’avoir été incapable de montrer que j’étais le plus aimant et non l’être que l’on a calomnié, humilié pendant cette période. Je n’avais pas su être reconnu pour l’être humain que j’étais, bon, courageux, sérieux, généreux. Alors, il y eut ce point de départ ma demande de divorce 16 avril 2016 au 11 août 2017 comme pour prolonger ma torture. Est-ce que j'allais m'en remettre?

        La question, mais pourquoi ai-je divorcé ? Une seule réponse, véritable, je n’étais plus en accord avec mes sentiments profonds. J’étais un homme au cœur bafoué.. et je ne pensais plus du tout aimé. Même si on espère toujours le retour d’un plus grand bonheur pour effacer sa douleur.

          Car, c’était devenu une torture intérieure entre prières et pleurs. La première cause, je ne me reconnaissais plus dans mon couple, entre moi et Isabelle. Je lui avais donné pourtant attention, respect et écoute. Mais elle ne changeait pas, elle ne changeait pas dans ses travers. Je n’arrivais plus à l’aimer. Même si j’ai essayé de l’aider. Même si elle avait un bon fond. Alors, malgré tout, quand on a trop pardonné à quelqu’un. Un jour, même en le regardant, on arrive plus à le faire et on comprend que l’on se ment et je pense que cette haine déversée sur nous à Blaisy-bas m’en a fait prendre conscience. Car malheureusement, encore une fois, elle en a été une partie de la cause. Si j’avais attendu d’elle quelque chose. C’était le jour de ma demande de divorce.

Qu’elle me retienne ! Me dire, tu es tout pour moi. quelle claque à mon orgueil !

Cependant, malgré ces 20 années de sérieux, de fidélité, ce n’est pas ce qui c’est passé. Isabelle m’a répondu : «  Tu aurais dû me le dire avant. Nous n’aurions pas acheté cette maison ! » Voilà c’était le coup de poignard final, qu’est ce que j’étais devenu pour elle ?, un personne qui ramène du pain sur la table et dit amen à ses désirs pour des miettes d’amours, un quémandeur de sexe conjugal, un simple reproducteur, un objet encombrant que l’on dépoussière de temps en temps. L’être de passion ? L'être respectueux ? L’être d’affection ? L’être d’écoute ? L’être attentionné ? L’être de sérieux ? L’être au cœur immense ? L’être riche de sentiments ? Celui qui aime tout le monde car il sait voir en eux, leur douleur, leur humanité et par compassion je ne peux pas me résoudre à haïr ? Car je sais par orgueil où cela m’a mené et cela ne serre à rien. Alors, Où étais-je ? Quel amour me donnait t’on en retour ? égal au mien ?

         Bien sûr, la seconde cause est Lorinda. Là où je l’avais reconnu après tant d’incrédulités. Dieu m’avait envoyé mon âme sœur après mon vœu de créativité, enfin une de mes âmes sœurs, mon inspiration, l’amour le plus grand au fond de mon âme. Cet amour fait d’une grande compassion, d’altruisme, brûlant et doux qui y siégeait. Évidemment, ayant cette future liberté en tête, ce divorce, fin d’année 2016, je l’ai relancé après avoir découvert qu’elle m’avait débloqué. Après plusieurs de mes messages, 13 jours plus tard, elle finit par me répondre offusqué de lui avoir dit que je l’aimais. Qu’elle aimait son époux ! Que je ne valais rien même pas à la hauteur de ses chevilles ! Que je ne vaudrais rien à ses yeux ! Mais voilà, c’était surtout sans compter sur la vie, le temps qui continue. Ce jour là, j’appris qu’elle avait eu deux nouveaux jumeaux. Alors, je compris que c’était trop tard et je l’ai béni et j’ai béni ses enfants et je lui ai souhaité une belle vie. Je n’attendais plus de réponse de Lorinda ! Tous ces textes, tous ces concours pour elle, je voulais mourir en date du 4 juillet 2017 ( une douleur au coeur ) et je ne pensais que tout pouvait revenir et pour me livrer à une autre âme sœur, même si je l‘ai pensé. J’avais été au bout de mes engagements de laisser quelque chose de moi, mes écrits, mes émotions. C’était tout ce que je pouvais désirer de mieux pour ma fin. En parallèle, dans un espoir infondé, sans envi, je me suis mis sur les sites de rencontres comme me raccrocher à la vie. Je ne cherchais rien que de retrouver l’être qui me manquait mon âme sœur comme un tendre rêve.

        C’était débile. Comment aurais-je pu y trouver toutes les qualités que Lorinda aurait pu me donner ?? ?? Elle était mon inspiration, mon essence, ma lumière, mon espoir, mes rêves d’ados, ma copine imaginaire. Celle que je voyais enfant dans mes rêves et dans mes jeux en solitaire. Et ridiculement, une idée en l’air, je me disais que si une femme, une seule femme m’amenais à tout ce que j’ai espéré de Lorinda et la remplace entièrement dans mon cœur. Alors, je resterais en vie. Mais, c’était sans compter sur ma famille. Ils se sont rendu compte de mes écrits et mon harcelé pour me justifier de mon choix de mettre fin à mes jours. Je me suis trouvé une excuse. Cependant, je n’avais plus peur. Dieu était avec moi. Je n’avais plus peur de mourir. Du reste, c’est à peu prêt à cette période que j’ai trouvé le texte de conversation avec Dieu et je me rendais compte que l’auteur de ces livres avait vécu presque la même expérience que moi.

       Cependant, la question est : «  comment arrivais-je à supporter l’abandon, l’absence quand on a tout donné pour l’être aimé le plus important pour vous, que vous reste-t-il ?... si ce n’est qu’un vide intersidéral ! » C’est dans ces moments que l’on voit ses véritables amis. Ceux qui vous appellent contre ceux qui vous fuient comme si vous aviez la peste, la pire des maladies honteuses ! Mais que faire quand vous avez le cœur brisé ? Alors j’ai traîné jusqu’à cette date et j’ai fait contre ma volonté pour ne pas blesser les autres. Je suis resté en vie. Je me suis trouvé l’excuse d’attendre 1 an pour voir ce que donnerai mon livre ASTERION FILS DES ASTRES d’où vient Lorinda, d’où vient mon vœu à Dieu pour récupérer mes écrits et puis je n’avais qu’une idée en tête. Si étonnamment, je devais être avec à nouveau quelqu’un dans cette période et que je puisse sourire des paroles du livre de conversation avec Dieu alors elle serait divinement mon avenir. Je mettais fait une promesse, par respect, malgré tout et encore pour mon ex, pour Isabelle, pour ne rien avoir à me reproche. J’avais décidé que si cet événement arrivait. Cela ne pouvait se faire qu’après mon divorce.

Mais totalement vidé, LA VIE M’A RETENU !

HISTOIRE VRAIE A JAMAIS IMMORTELLE:

AUJOURD’HUI, MON ANGE SABRINA MON MIRACLE du 13 aout 2017.

( PS SABRINA, Mon ange, il n’y a que toi qui sais que cela te concerne si tu le lis)

Cependant, un jour, ce MIRACLE ( pour moi le second après Lorinda), soit deux jours après mon divorce, le 13 ( voir les chiffres qui me suivent ) août 2017, j’étais contacté par une femme sur Meetic, au prénom de Sabrina, au pseudo au nom de « Mazelle bulle » tiré d’une chanson que tu me fis écouter un peu plus tard chez toi mon Amour. Toi l’ange qui occupe mon cœur. Là encore Dieu répondait à mon accord de vie ne pas être infidèle tant que je serais marié. Cependant, j’étais méfiant et étonné sur l’instant, si incrédule de nouveau. Car généralement, c’était des faux profils qui me démarchaient pour me soutirez de l’argent sous couvert de sentiments d’amour. Comment peut-on utiliser la détresse des personnes ? Quel jeu horrible ! J’étais sur la défensive.

Pourtant, c’était sincère au fil de nos messages. Mais ce qui m’interpellait le plus. C’était ses réponses à mes questions. Comme si l’univers, DIEU que je n’attendais pas, après la lecture de ses livres CONVERSATION AVEC DIEU, avait frappé à ma porte et pour me dire : « Tu ne te trompes pas ! PHILIPPE  sur qui je te donne en ce moment » et les mails se sont enchaînés, d’une femme bonheur qui effaçait, mon passée, mon ex, … mais surtout LORINDA et la fin d’une mort programmée. J’avoue que j’avais peur de souffrir encore autant. Certain diront que j'ai tout projeté sur elle. Si c'était vrai. Il n'y aurait jamais eu de connexion complice.

AU-DELA de DIEU, EN UN MOT, SIMPLEMENT bondit en moi ce grand AMOUR  que j’espèrais. Il étais là !

Alors voici une part de nos échanges, ils reflètent la vérité, l’amour que l’on a partagé et non la peur mais ces mots si vrai: (et dieu sait que j’en ai effacé beaucoup sans faire exprès ces mots de toi mon amour, Sabrina !)

Exemple par gmail : Sabrina à moi 16/08/2017

a écrit : Je ne suis pas une couche-tard ( info Philippe, moi aussi, nous avons le même biorythme, première complicité commune, je te l’ai dit comme on se lève tous les deux deux fois dans la nuit pour uriner). Je préfère aller au lit vers 22h et parfois avant pour ne pas être dans le brouillard le lendemain. Ce qui m'a plu dans ton approche est la sensibilité des mots utilisés, une volonté de vouloir se livrer, prendre ce risque. ( pourquoi moi Philippe, je prends ce risque car se livrer c'est être lisible et vrai. on ne peut plus dire que l'on ment. C'est être dans la vérité de soi en apparaissant devant les autres ) Et le sérieux de ta recherche. Et moi Philippe, au long des mois, je suis sûr de te l’avoir prouver et que je ne serais pas ton passé mais je serais ton avenir par mes actes.

Sabrina à moi 16/08/2017

a écrit : Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez vous ! je suis persuadé que nos guides nous amène là ou l'on doit être. ( info Philippe, si ils t’ont amené à moi. Je te donnerai du bonheur et non de la souffrance ! ) Nous faisons nos choix et ils récupèrent nos bêtises pour finalement nous amener à apprendre ce que l'on doit apprendre ( info Philippe, qu’as-tu appris sur l’amour que je t’ai donné ? Est-il un mensonge ? ). Les humains sont compliqués, ils préfèrent avancer en zigzags plutôt que tout droit ! ( info Philippe, tu viens de faire un zig zag, alors que pour une fois dans ta vie, je t'offre la ligne droite  et son podium, L AMOUR)

Pour moi (Sabrina), il n'y a pas de coïncidences, se sont des signes. Quant à leur significations ;;;; je n'en ai aucune idée ! ( info Philippe, Le destin pour vivre enfin l’amour que tu as souhaité, avec quelqu’un qui t’aime pour qui tu es !)

Sabrina à moi 16/08/2017

a écrit : Malheureusement, oui. Je dis malheureusement car lorsque mon cœur est pris, il se produit un phénomène très particulier. Je passe sur les chansons à tue-tête , et le sourire indéfectible , mais je dessine un cœur en tomate cerise , je le prend en photo et je l'envoi à mon amoureux ...par exemple ! Fleur bleue stupide ou dingue §§ oui , mais je suis comme ça. La difficulté étant de trouver un homme qui serait prêt a faire ce genre de chose, car si j'ai bien appris quelques chose de mes expériences, c'est que je ne veux plus être la seule à donner. Je préfère être seule et me donner à moi même ! ( info Philippe, Au long des mois, Je te le prouve régulièrement par mes actes, même si je n’ai pas encore récupérer tout mon argent et que parfois je suis fatigué du travail. Car c'est déjà évident pour moi et je pense que tu le mérites ! pour te donner tout ce bonheur complice)

Sabrina à moi 17/08/2017

Il faudra que l'on se retrouve à Mâcon. Ça fera moitié de la route chacun , qu'en penses-tu ?

Le 17 août 2017 11:30 AM, MOI à SABRINA

<monespritenlib@gmail.com> a écrit :

En ce beau matin, je vous retourne mon plus tendre et long salut à ma monteuse à deux roues motorisés, toi, Sabrina, Non, tu as bien écrit mon prénom Philippe. C'est juste et de toute façon, je ne t'en aurais pas tenu rigueur. Ce n’est pas ça le plus important. Si tu ne veux vraiment pas l'oublier alors je vais te faire rire. Charade: Je ne peux pas voler car je n'ai pas deux "L" par contre l'autre, je peux le faire LOL car j'ai deux fois car j'ai deux "p". Quand tu m'as laissé ce message. J’étais déjà au boulot et j'apprécie ton attention. Ici, je prends à 7 h 30 pour donner le travail aux équipes. J'en profite d'une pause pour te dire que si je ne le fais pas comme toi. C'est que je ne veux pas paraitre trop entreprenant. Même si j'ai envi de te laisser pleins de messages.

« Car oui, tu sais à qui je pense. C'est une évidence, un brun d'indépendance. Une femme à mallette, une femme bandelette, une infirmière qui met une visière. Depuis un dimanche, elle m'a montré nombre de qualités et sa fierté. Comment ne pas en être troublé ? de temps de volonté ! Alors j'imagine à la voir rouler pour assurer car je ne doute pas d'un courage dont elle fait usage. En bel enfant sage, je pense à elle de mon nuage. »

Bisous bisous, belle journée également à plus tard et quand tu le souhaites.

Sabrina à moi 19/08/2017

a écrit : Bonjour Philippe ! Bien dormi? Tu n'as pas tes enfants jusqu'au 31 août c'est ça? 

Est-ce que mardi ou mercredi te conviendrai ? 

Je me rappelle que pendant cette période. Sabrina, tu regardais «  Housse of Cards » surtout parce que tu aimes bien l’acteur Kévin Spacey sur Netflix ( et par la suite, tu m’as refilé le virus de cette application série/film ). Tu m’en parlais juste avant de notre rencontre à MACON.

fait de bataille gifs sourires, gifs émotions, d'émoticones ou d'images d'amour

BaiserBisous90bf836cb035629f5aa6ee76d755d6c77492532c1068bbb826146c15834abd36 paradis trainsBisous medicAngebi10Chat mignon de valentineGhl9vdtyHqdefaultImages5trfyeb4Imagesd1z4ffngImagesg4cgyc62Diy 5d diamant peinture plein diamant brod eacute avec des ailes diamant rond papillon ailes fille et

Pour un Jour spécial selon wikipédia ce 21 août 2017 :

ANECDOTE : Une éclipse totale de Soleil a eu lieu le 21 août 2017. C'est la 11ᵉ éclipse totale du XXIᵉ siècle, mais le 13ᵉ passage ( à ce 13 )de l'ombre de la Lune sur Terre en ce siècle

Macon souvenir

Cependant, ce fut le plus beau lundi au soleil de ma vie au près de Sabrina. Etrange, je n’étais même pas paniqué quand elle est arrivée par rapport à mes anciennes rencontres où j’étais tout tremblant de timidité. C’était une évidence que j’allais vivre une belle histoire avec toi et tout a été très fluide entre nous.

Même si je pouvais avoir des préjugés. Tu étais si craquante en motarde dans ta combinaison. Tu as posé tes affaires et ton casque dans mon 807. Puis, je t’ai offert le repas du midi à l'hippopotamus, derrière nous on entendait la chanson « lost on you »  (1).

Tu avais pris un mojito et on avait plaisanté avec les serveurs et le sexisme. L’après-midi, on devait voir un film. Cependant, tu étais rentrée dans le cinéma pour aller aux toilettes et je t’y ai vu tourner en rond dans le hall principal et te poser des questions. Tu m’as fait comprendre en sortant que tu préférais les hommes mûrs. C’est là que j’ai su que tu n’étais pas indifférente à la situation. Puis, nous nous sommes baladés, un très long moment sur les quais de Saône.

C’était la meilleure idée que tu puisses avoir eu comme cette chanson:

Nous sommes arrêtés en premier sur un banc, sous un arbre, le soleil luisant dans ses branches. Est-ce que j'étais capable de dire si mon coeur battait la chamade ? Parcontre, j'étais super intimidé et ému de toi mon ange. C’est là que tu m’as embrassé juste après avoir croisé tes petits doigts dans les miens et tu m’as demandé : « tu ne m’embrasses pas ? » et par ton invitation, je t’ai posé notre premier baiser, lèvres contre lèvres. Puis, j’avais froid et tu m’as réchauffé. On s’est mis au soleil sur des marches d’accès d’un embarcadère à bateaux. On regardait des gens faire du ski nautique pendant qu’un tuba jouait de la musique en provenance d’une fenêtre ouverte d’un bâtiment juste derrière nous. On n’arrêtait pas de parler de ce que nous voulions essayer. De voir, si on avait un avenir en commun que l’on arriverait à se donner l’un à l’autre. Tu étais surprise que je te propose même d’avoir un enfant et que je ne plaisantais pas sur le fait de partager un vrai Amour, complice.

Tu étais ébahis d’entendre l’intérêt et le sérieux que l’on te portait ! Même de te faire des enfants.

          On était si bien, toi contre moi, assis dans ces marches, Philippe avec Sabrina, si heureux de s’être trouvés, une paire gagnante pour plus de bonheur et balayer nos tristesses.

Ensemble, on est les deux plus heureux au monde ! Moi, c'est mon rêve de partage devenu réalité. Toi SABRINA .

Alors, cette chanson est pour toi du reste. Je devais te la chanter pour ton anniversaire le 18/01/2018. Je devais être là. j’avais réservé ma journée au travail.

« AVEC ELLE SABRINA » de l’auteur Philippe Graindorge, sans doute un de mes meilleurs souvenirs de nous.

          Ensuite, je voulais encore te garder et je t’ai offert la pizzeria. Car c’est si bon d’être au près de toi, avec tes petits «  ça va ! » que tu me lançais au long de notre promenade. Tu me tenais la main et je me délèctais de voir ton visage. Puis après avoir écouté quelques unes de mes chansons, tu es as repris la route sur ton bolide à deux roues.

            Tu m’as confié tellement de choses  ce jour là, de ton passé, sur toi, et je ne pouvais qu'être touché, l’abandon affectif de tes parents, ton ex vincent et son chantage pour ton fils (faux témoignages), tes difficultés financières et ton dernier Ex Michel qui t’avait tellement déçu. Tu me demandais si je fumais et te confirmais jamais, une coîncidence de plus sur un même biorthyme, façon de vivre. Mais aussi, on se confie des bêtises comme être nue sous les étoiles.

 Moi aussi, je te parle de mon passé que n’ai plus mes parents qu’il me reste que mes sœurs et ça a été très douloureux de les perdre. Mais, moi, j'avais reçu leur amour et ils me manquaient terriblement.

Je te parle aussi de mes peines, de mon divorce, mes difficultés dans mon ancienne commune à Blaisy-bas. Ces blessures qui me hantent et de ma première âme soeur LORINDA (une capricorne de 83 aussi coïncidence ) qui s'est marié le 4 juillet 2015 à Blaisy -bas avec Florian et dont j'avais encore une blessure profonde. Dans mon 807, Je t'avais fait écouter une de mes chansons ou je parle de son signe de Lorinda et évidement du tien Sabrina, ( VICTIME DE TOi )

En normandie, je te parle aussi qu'enfant je vivais dans un corps de ferme et que je préfère comme toi la campagne et le silence. Je te parle de mes enfants et tant d’autres choses que j’aimerai faire mais surtout donner et partager. Puis je te rajoute ma surprise sur tes réponses comme pour les baleines que j'écoute en son pour m'aider à m'endormir avec youtube. leur chant m'apaise ! Ce qui m'a conduit à te proposer notre rencontre et la surprise que tu l'accepte.

Une semaine plus tard, toujours bouleversé par toi, nous sommes revus chez toi, le 30 août et 31 août 2017. En premier, tu me disais que j’allais te porter chance pour retrouver ton chat, couleur caramel, BUBULLE. On sentais que cela t'ennuyais beaucoup tu souhaitais qu'il soit là pour ton fils. C’est vrai qu’on l’a récupérer près de ton ancien logement. Puis le soir, dans ton jardin, tu m’avais fait une merveilleuse surprise et tu m’as fait manger des tartines poivrons fromage grillés dans un cœur en bougie allumé installé par tes soins. Mon coeur vibrait comme cette chanson. On était tous les deux dans son centre assis dans l'herbe.

Je me souviens aussi de tes mojitos à la menthe fraîche de ton jardin accompagné de pulco. Mais que c’était romantique. Tu m’expliquais qu’avec tes difficultés, d’un rien tu faisais un bon repas et c’était vrai. bon, j'avoue que je n'étais pas difficile non plus, te voir était le plus important. Tu me parlais de la nuit des lumières de Lyon et des jolies bougies que tu avais décoré  avec de la peinture. C'était tellement mignon.

Ce soir d’été, si doux, près de toi, j’étais si fier, si fier de ton choix, Moi ! Car ces moments ont toujours été tellement bons ! Ceux que j’attendais de ma femme de cœur et de corps. Tu me fais écouté une chanson qui et décrit et qui est le nom de ton profil MEETIC, mam zelle bulle.

Pour te gâter un peu, l’après-midi, je me rappelle t'avoir offert un collier qui n’a pas résisté au temps malgré le prix, avec un dauphin en nacre

Pendentif

et arbre en plaqué argent et accompagné aussi d’un t-shirt Harry Potter et des chaussettes assorties. Pour marquer ce moment, je me rappelle avoir soufflé avec toi une bougie sur un gâteau que tu m’as fait. Tu avais peur que je sois déçu. or, il était bon mon Amour. Alors même que tu n’avais pas d’œuf. Je t’en avais amené exprès. Tu me gâtais. Pour moi, ce souvenir, c’est ces photos, l’un contre l’autre, à s’embrasser et je les ai encore pour marqué ces premiers jours ensemble.

Pixiz 10 10 2017 11 20 21 censored

Eternel

Ils ont conduit à mes bisous sur tes oreilles, puis sur ton cou et tu m’as tiré dans ta chambre et là, on l’a exploré beaucoup ! Un délice de désir et de plaisir, de communion et d’affection réciproque, un véritable partage d’AMOUR comme deux fleuves éloignés qui se retrouvent soudain en douceur en un torrent d'abondantes affections. Dans ton salon, assis sur ton canapé, on a soufflé ensemble la bougie sur ce gateau pour marquer notre première fois sous un même toit comme notre diner en amoureux avec du verre que j'avais rapporté de Bourgogne.

           DES SURPRISES, tu me réclamais que je te fasse des surprises : (même si tu détestais que l’on te fête ton anniversaire à cause du rejet de tes parents. une de tes plus pénible blessures et je désire ne pas t'abandonner.

Tu voulais que je te fasse des surprises. Pour ça avec pareil des moyens pas forcément au beau fixe car je n’avais pas retrouvé mon salaire à cause de mon divorce. Cependant, je n’ai pas chômé car je t’ai offert des bijoux, des roses rouges généralement par 40, des vêtements, en dehors de tes cadeaux de Noël et de ton anniversaire, des sorties spectacles, soins, dont certain aider à la préparation par Sandrine. J’aimerai en faire plus.

Mais surtout, j’en ai tellement en tête comme des concerts, des sorties sports, ski, mer (bateau ou planche de tout types, foot, tennis, patin, balade à pied ou en moto, en forêt, à la montagne, des voyages avec notre camping avec de nos amis Sandrine et Jérome, du Kart, du laser game, pintball, restaurant, ou nos voyages à thème, Irlande, bretagne, sortie Zoo pour ton fils avec mes enfants, ou parc d'attraction........etc.

Je me souviens que tu souhaitais aller au puits du fou. Tu souhaitais enmener ton fils et dans ma tête, je n'avais qu'un idée. celle de te payer la sortie et d'y aller à trois ou plus, j'en avais envie.

J’ai tellement d’idées qui me passent dans la tête pour nous deux comme encore des journées déguisées comme tu le souhaitais avec les masques sur le visage comme les libertins ou à thème comme halloween en costumes de vampires, la soirée hawai en tenues exotiques et ma recette de crevettes à l’ananas.

Mais aussi des activités comme le chant, la peinture, une soirée cinéma avec tous les starswars ou Marvel…comme voir deathpool deux ensemble.. etc

Je pense à toi mon amour et j’ai envie de te donner tout ça et encore plus, à deux c'est mieux.

          Puis, ta chambre, notre chambre, entre nos câlins, nos discutions, je me souviens d’avoir joué avec toi à parler en rimes dans ton lit en poésie dans un jeu de réparti. Je la vois encore cette chambre, son grand dressing blanc longeant toute sa partie gauche, tout de suite après avoir passé la porte, sur sa gauche ton grand lit double ( la seule chose que tu as gardé de ta vie de couple avec vincent ) là contre le mur d'entrée, puis au fond la fenêtre à volets persiennes jalousies gris que tu ouvres le matin, à sa gauche, un outil de sport, ou j'accroche ma veste, lui-même adossé contre ta commode noire. C’est si naturel nos partages et que tu rayonnes près de moi. Je te sens épanouie et étonner de mériter tant d’Amour. Ces fois aussi où, tu me taquinais de malice en me sautant dessus et en me faisais semblant d’être l’homme à faire l’étoile après l’amour, me renversant, me bousculant. C’est vrai. Tu es renversante de charme, mon Amour. Sur l'oreillé, je me souviens de tes yeux plongés intensément dans les miens et que tu m'étais en valeur en soirée d'un seul petit trait noir ( une petite explication dans ta salle de bain que tu m'avais donné pour qu'il soit juste beaux). Le choque aussi de te sentir contre moi, ton corps chaud. C'est vrai que dès fois, je parle peu. Mais, je sais pourquoi car je savourais ces instants que tu me donnais près de toi que je m'en délectais. Oui près de toi, je me délecte d'être HEUREUX et souriant et de te voire HEUREUSE et souriante. Comme On décidait qu'on aurait une cheminée dans notre ferme pour faire l'amour devant le feu de bois.

TOUTE TA SENSUELLE FEMINITUDE ! à tes yeux pétillants malicieux.

Mais surtout, j'aimais sentir ta cuisse s'accrocher à la mienne pour te serrer dans mon dos contre moi, ta peau contre ma peau. Ta douceur contre ma douceur. Cette caresse d'un ange contre un autre. Que tes bisous me manquent.

Je t'aime Sabrina.  On n'arrête pas.

          Des semaines plus tard, tu as fini par me demander si je voulais laisser des affaires à moi dans un tiroir de ta commode que tu avais libéré à mon attention. Sur le coup, je pensais que tu plaisantais car tu me faisais une place près de toi. Cela me paraissait si rapide. Je me suis senti flatté alors que je ramenais régulièrement ma valise. Ensuite, au dessus de ta commode, je me souviens de tes photos de toi toute petite entrain de sourire. Je me rappelle t’avoir dit que je t’entendais « RIRE ». C’était troublant pour moi comme si je te connaissais petite. C’était troublant. C'est comme ci, j'ai retrouvé une personne importante. j'étais ému. oh je sais que je t'avais laissé exprès mon bracelet de pierres magnétisées. Mais je pouvais pas préjuger.

Puis, je me souviens de t’avoir fait le Catcheur en costume de John Cena rouge.

Cena rouge

Tu étais étonné que je fasse un streap. Toi, Sabrina, tu étais et tu restes à la hauteur de mes désires et te combler est et reste ma seule espérance d’avenir. Puis, tu avais répondu à tellement de mes questions pour connaître nos points communs et presque à chaque fois tu tombais juste, sans même d’orientation. Complice, je pense aux vacances prévues en l’Irlande, en Bretagne, les baleines en Norvège ou bien le sport, l’envi de ski ou bien ta façon de voir les choses….il est tellement bien et bon notre lien. C’est tellement vrai, tellement ce que j’attendais, toi c’est moi. Tu ne peux jamais me décevoir. Même si maintenant, je pourrais penser le contraire. Je n’y arrive pas. Je ne peux pas te haïr. Je ne peux pas !!!!!!

Je t’aime trop pour la vérité de qui tu es et ce que tu m’as donné. J’ai fait avec toi ce que je n’ai jamais fait avec mon ex en 20 années, joué par exemple à la console Xbox 360 (coïncidence ? Moi qui en a aussi une aussi !). Chez toi, on a fait ce jeu de Zombies. Tu m’as avoué aussi aimer le dessin animé, WAkFu comme moi je l’adore. Car c’est ça aussi toutes ces coïncidences qui nous lient et suivent avec encore tant d’autres comme, fan des derniers Batman et tellement, tellement de points communs intellectuels et physique (ex alimentation on aime un peu trop le fromage et cela donne des gaz. on se dit pardon).

Ce week-end là, nous avions mangés en extérieur au BURGER KING après une longue attente. Assis, j’adorais te regarder et voir tes yeux coca-cola me fixer.( oui c'est quick mais c'est pas a jour. c'est la table à gauche du batiment, sous le  D de derriere la hall)

Burger king

C’était trop de fois pour un simple hasard, mais vrai, pour un Destin, futur, commun et toi tu as choisi cette musique en pensant à nous «  quelle que chose de magique ? » (2). J'étais bouleversé à l'écouter car j'adorais me déguiser en roi de coeur dans ma mini série humour. Je m'étais promis dans mon coeur que si j'ai une nouvelle âme soeur. Elle serait ma Reine de coeur et surtout qu'elle porterait aussi un costume et une couronne en coeur.

Tu m'apportes mon rêve dans cette réalié par tes choix. C'est fou comme tu assures.

Cette envie de se faire tatouer tous les deux ensembles, c'est toi en première qui me l'a proposé et je voyais dans tes yeux que cela était important. Bien sûr, je regrette de ne pas avoir eu les moyens de te le payer à ce moment, nos tatouages sur nos avant bras, composé d'un papillon pour chacun, d'un arbre de vie, d'un cadenas ouvert pour toi et clé pour moi. Mais l'honneur que tu me fais un déjà un lien extraordinaire et si fort que l'on ne peut pas y résister. Si tu me lis. Crois-le ! C’est aussi important pour moi ! et je me prometais de te les payer plus tard.

TatouagePapillon mienArbre de vieCadenas

Comme je me rappelle ce lui que tu aimes aussi beaucoup pour toi

Taoauge 2

Avec adresse et Amour, venant toi en surpise, tu m’as offert cette boite à couture que tu avais repeinte pour moi en rouge, en son centre un arbre vie que tu as mis, avec en plus ce bracelet d’amitié et compléter par ce porte clé où il est écrit «  il n’y a qu’un remède à l’amour aimer davantage ». C’est NOS TRESORS A NOUS DEUX, NOS LIENS éternels.

20180124 17371920180118 153536

Tu m'offres aussi ce soir un billet pour indochine en fevrier 2018  à LYON.

Ma réalité est une femme magnifique. Elle est à mon seul gout.

Sabrina à moi 01/09/2017 ( autre source wattsap)

A écrit 21h49: J’ai l’impression qu’on se connait depuis longtemps. On a dû se croiser dans une vie antérieure. C’est pas possible autrement. ( info Philippe, je n'ai jamais dis le contraire de toi !?et tu le sais ! )

A écrit 21h52: Il se passe qd même qqch d’incroyable. Cette complicité, à ce moment là de nos vies. ( info Philippe, sans commentaire c’est toi qui la dit en première que c’est étonnant )

Vie anterieure

Sabrina à moi 07/09/2017 ( autre source wattsap)

A écrit : assise au bord d’une rivière, à regarder mon cœur en lambeau partir avec les flots. Un ange remonte le courant du fond de la vallée et me tend les miettes de mon passé. Et me dit, si tu le regarde mieux tu y verras ton avenir, en aucun cas tu dois le laisser s’enfuir. Alors je repris les bouts de tristesse. En y approchant mon visage j’ai pu y voir un heureux présage. Un homme qui ne serait pas un mirage, qui serait mon nuage, et mon plus beau paysage.( info Philippe, sans commentaire et de toute façon magnifique. Tu es douée mon Amour, Sabrina )

Sabrina à moi 12/09/2017 ( autre source wattsap)

a écrit : Oh mon cœur, tu ne m'embête pas. J'adore te lire et lire tes milliers de messages. Te voir en photo m'a fait avoir un chaud au cœur ....je te trouve craquant et j'ai bien envie de te croquer ! ( info Philippe, sans commentaire)

Je me rappelle notre première explication, suite à un repas chez tes amis. Nous étions dans ta chambre. Tu m’expliquais t’avoir manqué de respect pendant que nous échangions sur mon tatouage, mon tigre enflammé sur mon omoplate. C’était la première fois que je te voyais me menacer et j’étais dans une incompréhension totalement. Tu me disais ne pas vouloir t’en merder avec un homme pour t’humilier.

Pardonne-moi, je ne sais même pas pourquoi tu t’étais blessée à ce point, ce jour là. Je me souviens après avoir appelé Sandrine pour lui demander si elle avait remarqué ta colère ou quelque chose qui t’avait contrarié. Elle m’a expliqué qu’elle n’avait rien remarqué de particulier.

Est-ce l’alcool ce jour là ? Après recul, je pense plutôt que tu as eu peur d’être rabaissé par ma prise de parole sur la tienne. Pourtant, je ne cherchais qu’à clarifier le choix de mon tatouage. Je n’ai jamais cherché à aucun moment à te manquer de respect, au contraire. Alors, j’ai dû être maladroit, touché ta suceptibilité et j’ai dû te couper la parole, dans ce cas, sans m’en rendre compte. Alors que je n’avais aucune once d’orgueil à te faire mal. Je pense que ta réaction était liée aux hommes de ton passé et te sentir inférieure. Sans orgueil, je n’aurais jamais ce mépris pour toi, te blesser, me venger. JE T’AIME. tu es mon égal et tu me blesses à penser une telle horreur.

Après je ne peux plus être en colère contre toi sinon tu le prend mal mais sans l'être, très compliqué !

Après explications, je comprends une chose. Tu es sensible et susceptible, même si tu me dis non. Ce que tu reconnaissais par les mots, je sais que j'exagère. Alors qu’il n’y a pas avoir de fierté par peur de faiblesse ( je ne désire pas de rabaisser au contraire. Je ne souhaite que te rendre ta fierté), voir même par amour te dresser sur mes épaules. Puis, je sais que tu veux te montrer tout le temps forte (on s’est mal compris, pas grave). Enfin, tu me dis qu’il faut RELATIVISER. Oui car je sais ce que je dis. Mais ce que tu comprends n’ai pas forcément ce que j’ai exprimé.

Il n’y a que de l’Amour en moi pour toi, Sabrina. LE MOT EST LA, être clair POUR SE COMPRENDRE .

Je n'ai désiré que la paix avec toi avec des discussion apaissées et dépassionnées. c'est s'autorisé à être prudent pour se donner du temps à vivre et à construire ensemble avec intelligence. Mais surtout, se blesser inutilement

            Ma susceptibilité, pourquoi ?

( NE VOULANT PAS TE PERDRE chaque maladresse de ma part me faisait peur de te perdre ) TU M AVAIS MIS LA PRESSION PAR TES EXIGEANCES et oui je reconnais que ça me rend susceptible de ne pas te décevoir par AMOUR la personne la plus cher à mon coeur :

«  Une maladresse qui vient du cœur se pardonne plus volontiers qu'un silence confortable. Elle s'oublie plus vite également. », Car on s’aime, je sais que tu l’as fait comme moi je l’ai fait pour toi.

MAIS SURTOUT, Je ne veux pas attiser ta colère inutilement. J'essaye de règler nos différents avec intelligence que bêtises infantiles. Cependant,

  • Il y avait plusieurs choses et la principale c’est Michel. Alors comment réagir si tu me lâchais pour lui alors qu’il revenait dans nos conversations. Je me battais contre quelqu’un qui n’était pas là. Il était mieux, alors pourquoi n’était-il pas là ? mais moi, j’étais là !

  • Ta susceptibilité ! Même si tu m’as disait non. Tu es pareil que moi. Puis, tu as rajouté qu'il te fallait aussi du temps pour revenir. Mais je savais que tu voulais te montrer forte. Mais, je m'en foutais. J'avais pas de compétion avec toi. Par ailleurs, Oui, tu es souvent juste. Mais, tu penses aussi trop souvent avoir tout le temps raison que d’agir toujours avec raison : «  avoir raison devant tout le monde. C’est souvent au final resté seul avec ses raisons ». Tu avais des fois du mal à accueillir un avis différent. Pourtant par Amour, si je le faisais. Avec patience et écoute, c’était uniquement pour te donner un meilleur choix et non blesser ton amour propre. Tu es mon égal. Cependant une grande décision se concerte à deux. Il faut toujours du recul avec l'avis de l'autre, en lui posant les questions sur ses choix d'avenir et lui laisser du temps pour y répondre.

  • Je l’avais bien compris dans notre conversation pour l’achat de ta TWINGO bordeaux photographié sur le quai de Saône à MACON (à encore une coïncidence que tu as remarqué et c’est toi qui l’as choisi cette voiture). Je t'ai même avancé l'argent pour l'acheter. Ce jour là,Tu m’avais invectivé de ma responsabilité à avoir mal géré l’achat en novembre 2017 de ta voiture. Or, par un mail dur, tu me reprochais ce que toi-même tu n’avais pas lu alors que tu avais reçu les copies du contrôle technique, la courroie de distribution. Pourtant, j’avais posé les questions nécessaires au vendeur et je te disais que j’avais fait de mon mieux par rapport aux éléments que j’avais en main. SURTOUT, si tu voulais vraiment la garantie d'un mécanicien qu'il te fallait passer par un garage. Je n'ai que des notions. Dans tous les cas, je ne regrettais pas de t'avoir empêché d'acheter les premières Twingo que l'on avait essayé ensemble et qu'il laissait des doutes sur leur qualité malgré l'avantage du 4 fois sans frais.                                                                                                                                                                                        Enfin, Quand tu as su que la courroie avait été bien changée que le bruit qu’elle faisait venait de l’humidité.  Tu as eu du mal à t’excuser mais tu l’as fait et j’en étais fier car tu montrais un progrès sur ton amour propre.  Entre nous, je ne t’en voulais pas car chaque fois en me m’étant à ta place. Je pouvais comprendre tes craintes. Mieux, je t’aurais aidé à faire les réparations pour toi et les payer, RELATIVISER, on est deux, ma main dans ta main. C’est pour cela que je me détachais d’une telle importance que tu y donnais car je savais que tu pouvais le faire. UN PROBLEME DE COUPLE SE RESOUD A DEUX. SURTOUT sinon on aime sincèrement son partenaire. ON L AIDE ce que toi-même tu as écrit dans nos textos ?

  • Mais voilà, tout peu commencer question étonnante ? Même si je relativisais en suite sur tes pensées car tu fais des efforts et je le perçois. Ce jour là, tu m’as reproché dans ton lit que tu voyais trop souvent mon Caleçon rose. Que voulais-tu dire ? que j’étais sale ? Que je ne lavais pas mes affaires ? Un homme ne fait pas les taches ménagères ? Pourtant, tu savais que je faisais les machines à laver et le repassage de ma famille, voir même pour mon ex en attendant qu’elle en est une (du reste tu me l’as reproché. mais je te concède que tu avais raison, elle pouvait se dérouiller). C'est là que je te parle d'adoussissant pour le linge et tu ne sais même pas ce que c'est ! MAis je n'étais pas dans le même rapport qu'avec Vincent pour toi. J'essaye toujours que le meilleur compromis pour chacun soit fait. D'autre part, une perspnne de plus n'était que peu important pou r la machine. Donc, je prenais soin de mes affaires. J’aurais pu te dire dans ce cas arrêtes-toi et ne laisse pas ta culotte utilisée et linges par terre dans ta chambre. Là, j’aurais été méchant. Mais, je suis tolérant. C'était trop con aussi quand on aime quelqu'un on fait des efforts.

Peut-être à tord, j’attendais que tu comprennes que ce que tu reprochais parfois au autres. Tu te l’autorisais. Mais quand on aime, on pardonne.  Oui tu exagères des fois. Tout le monde fait  des erreurs. C'est le propre de l'homme car ainsi il apprend à évoluer.

« L'amour-propre, qui est comme un voile que nos yeux ne peuvent percer, nous cache une partie de nos faiblesses, et nous empêche de nous faire une justice exacte sur le reste. » et je sais que toi et moi  avions à faire des efforts de tolérance parfois. Mais c'était pour des bêtises, il fallait à ces moments mieux s'écouter.

  • Là fois où tu me guidais pour rentrer chez toi sur l’autoroute A42 et que je n’avais pas entendu le détail de tes mots concentrer sur ma route. En fait, j’avais cru comprendre que je n’étais pas dans la bonne file et que tu me demandais de changer. En fait, il ne fallait pas repréciser. Je n’aurais pas bougé. C’était juste une bêtise.

  • Tes petits pieds d’ange, nous étions dans le canapé et je te caressais tes pieds. Oui, crapule, ils sont mignons ! Suite à ta demande, je venais de te couper les ongles. Je me suis adressé à toi pour te dire que tu avais des cloques d’eau que tu devrais percer. Tu m’as répondu sèchement que c’était de la corne. Si, j’étais vexé et tu l’as vu. C’était que je voulais prendre soin de tes pieds et faire comme moi pour qu’ils retrouvent de la douceur supplémentaire avec la pose après de crème. Encore, je le faisais par Amour pour toi. tu l'avais compris ?

  •  Si j’étais vexé. Ceux sont tes mots sur MICHEL qui n'avait pas de problème. Sinon, non, tu avais raison. Alors pendant 3 semaines, j’ai fait de l'abstinence pour toi mon Amour. Quand une autre part de moi criait qu'elle voulait garder le contrôle de mon corps. . Mais c’était surtout le fait de me comparer à Michel qui y arrivait facilement. Comme je te l’ai dit. Je sortais de 2 ans de solitude. C'était une façon pour moi de rester en vie tout en ne trahissant pas ma fidélité. Puis, je ne voulais pas utiliser une aide extérieure. J’avais l’orgueil aussi de réussir par moi-même de retrouver mon plein potentiel. Mais surtout, je te l'ai répété. Je ne suis pas un homme comme les autres. Je ne peux pas faire l'amour sans sentiment.

Puis maintenant, à noël, tu sais que tout était revenu déjà naturellement.

 

UN BONHEUR INDESCRIPTIBLE, alors MERCI d'un tel souvenir ! 

Ensuite et surtout, je crois que tu mesurais l’effort que j’avais déjà fait pour toi. Oui, j’aurais pu faire mieux mais on avait dû temps.«  L'homme qui s'est mesuré avec les difficultés de la vie a des exigences moins péremptoires, il est plus disposé à se contenter des à peu près, à tenir compte de la force des choses et à pardonner aux autres» et je voulais que cela vienne de toi que tu sois moins exigeantes que tu relativises. J’aurais moins eu cette pression et je t’aurais répondu avec plus de facilité.

  •  
  • Même pas en forme, j’ai essayé de te donner, tu imagines. Tu t’es fâchée car je n’arrivais pas aller jusqu’au bout, la fois où j’étais d’astreinte. Cependant, j’avais mal de crâne énorme. Je te l’ai dit après m’avoir dit que je gâchais tout. Là encore je crois que tu ne mesurais pas l’effort que je faisais pour toi, venu pour toi, faire l’Amour pour toi.

J’étais où dans ce cas pour moi. Tu l’as dit toi-même tu es exigeantes et tu exagères ! tu exagères, j’étais généreux et je te donnais beaucoup pour toi !

Pourtant, je t’ai chaque fois pardonné car je ne doute pas de quelle femme tu es.

Dans tout ça, je n’ai fait qu’être tolérant et patient alors que tu me rabaissais jusqu’à me traiter d’enfant ( crois-tu qu'un enfant écris des histoires d'amour ?). Alors, même que je me contenais pour ne pas te rentrer dedans et te traiter de connasse ou autre. Si j'écoutais ma colère, mon orgueil alors je n'aurais pas mieux vallu que tout ceux que tu as croisé à commencer par ton père. Te rends-tu compte que quand j’avais la crève pour ne pas te réveiller j’ai été couché sur le canapé pour te laisser dormir par Amour pour toi ! Alors ne dis jamais que je ne pensais pas à toi, au contraire !

Honnêtement, chaque fois, j’ai essayé de faire le maximum pour toi ! On pouvait s’expliquer avec moins de passion et plus de paix mon Amour. On aurait gagné encore en complicité. Complexé, j’en finissais par devenir maladroit.

Bien sûr, on pourrait croire que c’était tout le temps à lire tout ces détails.

Cependant, ils ne sont que des moments très ponctuels et tout le reste du temps, il n’y avait rien qui clochait et le reste était merveilleux de partage de gentillesse, de tendresse, de câlins et d’AMOUR entre toi et Moi Sabrina.              

LE PROPRE D UN COUPLE QUI CONSTRUIT. Il se dispute parfois, heureusement.  

Là, CEUX SONT SEULEMENT DES BETISES que nous pouvions facilement éviter tous les deux, ensemble.  faut-il que les gens qui s'aiment, finissent par se blesser inutilmement ?

"Si vous manquez de confiance, vous manquerez d’avenir." n'ayons pas peur, vivons ensemble l'instant, le reste se construira tout seul. PROFITONS D ETRE HEUREUX TOUS LES DEUX.

Ma sensibilité :

Tu trouves que je suis sensible par ce que j’exprime mes émotions. Mais si je ne te rentre pas dedans. C’est que si je le faisais. Je te perdrais automatiquement. Tu me trouves trop gentil. Non, je peux être extrêmement méchant et faire  souffrir les autres. Mais voilà, ce n’est pas mon caractère de blesser les autres car je sais au final. Si On les vexe. On n’obtient rien d’eux. Je préfère les compromis. C’est plus intelligent. mais surtout, jeune, je sais quel mal j'ai fait à certain et je m'en veux encore d'avoir été orgueil à ces moments là.

Sensible pas temps que ça, mais cela mais nécessaire, j’ai besoin d’extériorisé mes sentiments. Si je ne le fais pas. Je finis par exploser et je dévaste tout sur mon passage. Généralement, c’est de l’incompréhension sur mes actions. Donc, j’ai de la sensibilité. Et si Je la montre. Cela  indique aux autres tu vas trop loin dans tes propos. Attention, il faut nuancer et j’attends de toi de l’intelligence car je sais parfaitement ce que je suis capable. Toi, tu as à faire preuve d’humilité car je te respecte. Tu n’as pas le loisir d’être un dieu et être parfait dans tous tes mots.  REFORMULE DANS CE CAS TES PROPOS, ON A DU MAL SE COMPRENDRE ?

Une communication sensible requiert de la franchise. Ce qui se passe, c’est que lorsque nous sommes francs ou que nous disons ce que nous pensons, nous pouvons blesser les autres.  Il faut donc savoir être honnêtes, tout en sachant s’exprimer d’une façon qui puisse engendrer le moins de souffrance possible. Quelle est la clé d’une communication sensible ? Exprimer un sentiment et non un jugement. Juger les autres implique de détruire tout type de sensibilité et de franchise dans la communication. En d’autres termes, au lieu de dire à quelqu’un que c’est un menteur, nous devons d’abord nous demander ce que cela signifie avant de faire part de ce jugement de valeur.

Valeur d’humaniste : Ainsi, au lieu de juger et de réprimander, nous devons parler des sentiments que provoquent en nous les comportements de cette personne.

Faiblesse ? Il est donc essentiel de prendre conscience que la sensibilité est un don qui mérite d’être mis en valeur, car vivre avec son cœur est une chose qui nous rend spéciaux et authentiques.

Donc, on croit que je m’abaisse. C’est faux ! Au contrairement, je suis très intelligent et j’attends de toi la même chose que de te cacher. Zen ! C’est une maitrise de soi et maitriser  mes nerfs. Je suis vrai.

DONC JE SUIS DANS LA VERITE : « La sensibilité est la mère de toutes les vertus ».

Ayant la capacité de tuer par les arts martiaux, je sais la valeur à laquelle je ne peux pas aller. Car si je n’étais pas sensible. Je tuerais le premier connard qui atteint mon orgueil. Et Dieu sait que cela peut me démanger parfois.

ENFIN, si je gardais tout en moi. Je sais que je me consumerais de douleur, me vider mes nécessaires pour me reconstruire et  me reconstruire très vite. Donc, je gagne aussi du temps.

J’ai donc deux forces, une PHYSIQUE et une autre MA SENSIBILITE.

Mais lorsque l'on me déçoit. On a du mal à retrouver ma confiance.

"ET tu est très sensible comme moi tu es introvertie" si tu ne me crois pas. C'est que j'ai changé pour avoir plus de choix et avoir plus d'amour qui est mon énergie. Je me suis ouvert aux autres même si celà m'a été difficile. Je l'avoue. C'est en particulier mes épreuves dans mon ancienne commune et Lorinda.

MAIS SURTOUT, j'étais très conscient de tes blessures passées et surtout la toute première qui te pesait et dont tu as conscient, la relation avec ton père et l'image négative que l'on t'a donné sur le

premier des hommes qui doit t'aimer.

MAIS IL NE FALLAIT PAS QUE JE TE LAISSE PENSER QUE J ETAIS PAREIL

ET DIEU SAIT MA PATIENCE. Là j'ai l'impression d'être dans le même sac.

Ma spiritualité :

Tu trouves que j'étais trop spirituel. Non, je fais attention à ce qui croise ma route et je fonctionne à l'instinct de ce fait. Ah tient l'instinst, parlons en ! C'est toi qui m'a dit que tu avais suivi ton instinst alors que tu n'étais pas motivé à  t'inscrire sur MEETIC cet été 2017. Certes, nous n'avons pas la même expression de ressentir les choses. Mais pour autant, tu fonctionnes comme moi. Alors qu'en je parle de ressenti, spirituellement, soit mon coeur qui me guide. C'est lui qui m'a dit de te faire confiance que tu avais de l'importance.

EN ECOUTANT MON AMOUR, il m'a conduit à TOI SABRINA et le tient, il t'a CONDUIT A MOI.

Aujourd'hui, c'est la seule chose qui me permet de lutter, blesser.

            Enfin, Mon Amour, je me souviens de la route en passant par les petites départementales à partir de MACON, les marquantes, ROMAN, LE PETIT VERSAILLES, pour rejoindre ton village près de MEXIMIEUX. Je souriais car j’avais hâte de te voir, d’être là où je me sens vivre. Tout le temps, je prenais une douche, me brossais les dents, me câlinais de crème en partant pour être le plus agréable possible pour toi, mon ange Sabrina. J’arrivais juste après ton retour avec ton fils sur ta moto, si craquante. Venant vers moi me dire bonjour, je faisais l’effaroucher, timide, lorsque tu soulevais ma chemise pour toucher mes poignées d’amour. En fin de compte, avec le recul, j’adorais ça. J’étais tellement surpris. C’est fort quand c’est une jolie femme qui me câline et me souhaite la bienvenue, en me lançant un doux baiser avec ses yeux pétillants. Celle qui résonne en moi. Je regrette du reste la fois où tu m’as dit « pas de bisous ? ». J’avoue aujourd’hui que j’attendais que tu me le réclames. Ensuite, à cette période, tu regardais la série LIMITE LESS. Puis, tu partageais les frais d’essence pour que je vienne. Tu m’as fait un virement.

ArgentVirement

Screenshot 2018 06 22 15 28 58Screenshot 2018 06 22 15 29 45

Screenshot 2018 06 22 15 35 50

Par ailleurs, tu me parlais de ton changement de CDD pour un métier en Centre EPIDE de Lyon-Meyzieu où tu m’expliquais aussi tes difficultés à négocier une reconnaissance de ce secteur public.  

Epide

Je t’encourageais à voir ton responsable et tu ne pouvais imaginer comme je suis fière de toi pour ton engagement au service des autres, en aidant des jeunes en difficultés, en échec familiale et sociales à se réinserer. Je me rappelle de la boite que tu leur avais faite pour un libre service de préservatifs et le cours que tu leur as donné sur la sexualité, des enfants sans références ou bien encore l’histoire de la pilule du lendemain alors que cela faisait déjà plusieurs jours qu’une jeune fille l’avait fait. Comment ne pas être fier de ton implication à ton travail d’infirmière en Chef, ta propre infirmerie avec 200 jeunes à surveiller ! Je sais que pour toi. C’est une façon de corriger le mal que tes parents t’ont fait en aidant les autres. Comme JE T AIME Sabrina !

Le plus possible dans nos conversations, il n’y a que moi qui ai essayé le plus possible de te le montrer. Je serais toujours FIER DE TOI, où que tu sois ! et qu'est-ce que l'on a échangé

Screenshot 2018 06 22 15 19 46Screenshot 2018 06 22 15 21 20

Screenshot 2018 06 22 15 22 16

Sinon Bêtement, on s’était fâché au sujet de l’argent. Car je t’avais passé mon RIB et tu ne m’avais pas passé le tien. Comme-ci j’allais t’arraché à ta liberté. Alors que je désire te donner que PLUS de liberté pour réaliser tes rêves, nos rêves. Cela n’avait rien à voir pour te dominer ou autre. C’était unique pour partager et être équitable envers toi et deux. JE VOULAIS T AIDER. Même si te me l'as pas transmis, tu avais fini par dire que tu le ferais. Pour info, même marié tu es libre. Oui Libre, tu peux toujours tromper, mentir, trahir. Libre, c’est seulement dans l’attitude, face à l’autre. La seule différence, les choix peuvent se faire en commun. Après, il y a toujours la liberté de refuser !!!!! Quand à la dépendance, c’est ne faire aucun choix par soi-même et sans remettre systématiquement à un autre et vivre avec l’argent d’un autre à ses dépends. Ce qui est totalement différent de la solitude. La solitude, c’est être seul. Hors, toi Sabrina, tu n’es pas seule car tu as ton fils et il est principalement dépendant de toi.
 

Ton indépendance, je ne l’aurais jamais prise car tu as toujours eu ton livre arbitre avec moi, la preuve tu m'as quitté.

 Donc même quand tu étais avec moi. Tu étais libre et toute ton indépendance d'actions mais surtout tu avais de l'amour en plus, ton bonus comme tu me l'as dit.

Cependant, mille merci, car tu as été après mon divorce ce soutien sincère. Je ne te l’ai pas assez dit. Tu as été généreuse pour moi et à chaque choix que l’on s’est prêté de l’argent. Même, si je t’avoue avoir eu peur les premières fois, à te laisser ma carte bancaire à cause de tes cartes bloqués à un certain montant comme devant le Decathelon de Benoyst.

Decathelon

Le centre commercial de Benoyst, c’est lieu où nous sommes allés souvent, pour t’acheter en autres des chaussures, oui. Mais là aussi, tu m’as acheté des vêtements et de nombreuses fois.

Hall vetement

Non loin aussi, nous avions déposé au DAFFY MOTO, ta Kawasaki grise pour refaire le kit chaine.

Daffy moto

LA MOTO ici on aime tous les deux:

Encore une coïncidence, j’en ai toujours rêvé d'avoir une moto car c’est aussi ta passion. Je t’explique qu’adolescent mon père venait me chez en moto à mon appartement où j’étais au Lycée sur ROUEN. J'avais 15 ans. Je te disais qu’il l’avait passé à 52 ans après sa retraite et qu’il avait eu deux modèles une VFR Honda modèle 1997 rouge puis verte modèle 1998.

Même si je t’aime. Tu m’expliquais que tu l’avais passé en accélérer que c’était Michel qui te l’avait payé. Je ne t’ai rien dit mais je rageais intérieurement et qu’à la suite tu avais acheté ta Kawasaki.

Encore là, je rage. Tu as envi de faire une balade à moto avec moi mais apparemment tu demandes à ton fils pourquoi le second casse est cassé et il te dit qu’il ne sait pas. Je ne te dis rien mais je suis hyper déçu. J’aurais aimé la faire agripper à ton corps que j’adore et te sentir contre moi. puis, s'arrêter et pique -niquer, j'aime te savoir près de moi.

Cependant, je te promets quand je me serais rapproché de toi que je passerai mon permis MOTO, même si je sais au fond de moi que c’est trop tôt pour être sous le même toit. C’est aussi mon rêve. Tout simplement parce qu’il faut que je mute et que je puisse aussi avoir un logement pour mes enfants. Dans tous les cas, je ne ferais rien non plus sans ton aval pour habiter chez toi, chez nous.

Ensuite, j’ai déjà regardé celle que j’ai envie et j’aimerai qu’on en parle ensemble une

Kawasaki H2 Ninja SX : Nouveauté 2018 , je l’aime trop !!!

Mam moto

Je m’y vois en combis deux tons, pantalon noir et ¾ vert pour le blouson et casque noir.

CuirPantalon

 
Dis mon amour, tu aimes mon choix ? Tu trouves que je serais beau dessus et qu’on fera des balade du reste si je t’ai acheté un Pull breton. C’est que j’avais d’une part l’idée d’aller à la mer avec toi. Mais aussi faire une balade, toi qui aime aussi les origines celtes, à travers la forêt de BROCELIANDE.

Tu aimes cette surprise ? de circuit organisé.CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR ACCES.

Je te dis aussi que j’ai des amis motards et qu’on pourrait se faire des virer avec eux.

reprise ancien texte, cet argent, tu me l’as rendu et même tu m’en as donné après m’avoir expliqué toutes tes difficultés financières, tes parts de ton ancien cabinet, tes frais et tes saisies inutiles par huissier simplement par un manque d’informations sur la liquidation judiciaire. Même si par la suite, je t'en ai donné davantage mais partager c'est en fonction de c'est moyen et quand on aime, on ne ompte pas.

Ta famille et les autres hommes de ton passée ne t’ont pas soutenu pour t’aider et ton laissé dans les problèmes et même certain t’ont fait du chantage par orgueil. Encore une fois, j’ai admiré ton courage à t’en sortir et le fait de relever la tête qui font que je t’aime. Pardon, si j’ai pu te blesser. je te voyais déjà te débattre avec Vincent qui ne te versait pas ta pension alimentaire depuis 2013. Il donne pour ton fils des choses au rabais par tes explications et même dès fois acheté par ses grands-parents. Il te faisait suer pour le poney club de ton fils alors que pour le reste tu ne pouvais rien attendre. C'était déjà enorme son  effort d'après lui. Au moins, tu sais que je n'étais par radin pour toi et ton fils.

Par ailleurs, par mes propos, j’aurais dû être plus juste à ce sujet avec toi et par amour te le dire combien tu m’avais donné confiance en toi après tant de peur, tant de peine. Car, de toute façon, je n’avais aucune intention de te rendre dépendante de moi et t’enlever une quelconque liberté d’agir, bien au contraire. J’aime ton indépendance quand elle ne te conduit pas à ce repli sur toi-même, cette carapace infertile. Car, je n’aurais jamais voulu une marionnette dans mes mains, ni te peiner. Du reste, c’est sans doute, ce que les autres hommes ont pu te faire penser avant Moi et tu as dû te sentir trahi à ces moments là, ton père, Vincent ou bien Michel.

En faite, à retenir, je n’ai cherché qu’à te DONNER à chaque moment DE L’AMOUR maintenant je te laisse. C’était et cela restera ma seule volonté. C’est ça l’Amour. C’est pour ça que j’ai offert tant en retour avec mes moyens limités à cette époque. Quand nous avons mangé à la Pataterie de meximieux avec ton fils

Pataterie

ou de faire les courses ensemble, à grand frais ou encore le magasin bio ou tu étais content de mon choix de clémentine. Nous étions venu chercher souvent des légumes et vins pour profiter d’un repas avec nos amis Sandrine et Jérome.

J’ai essayé de faire de mon mieux. En amour, c’est l’essentiel, faire de son mieux car sinon c’est un engagement.

Engagements :

Certes, nous avons dit sans en gagements. Cependant, tu ne pouvais pas demandé sans engagements avec ces conditions, sans engagements, c'est sans aucunes contraintes :

Tu m'as dit je t'aime ! Tu m'as dit mon homme ! Tu m'as être ta perle rare ! Tu m'as dit qu'après tes ennuies j'ai ton bonus. puis en te posant la question, tu m'as confirmé être mon âme soeur.

Puis, de ne pas se mentir, c’est lors de notre rencontre MACON. De rester fidèle et tu m’as fait arrêter mon abonnement MEETIC en même temps que le tient et je t’ai même laissé à ta demande regarder dans mon portable mes échanges texto. De s’entraider, j’ai toujours été prêt à t’aider chez toi, servir et desservir la table par exemple. J’ai préparer plusieurs plats et desserts pour toi. J’ai repasser chez toi. J’ai passé l’aspirateur chez toi. J’ai réparer ton évier de cuisine et t’ai montré comment faire ! Je t’ai solutionné ton problème électrique en te montrant comment voir un défaut sur ton tableau électrique. Je t’ai amené des palettes de bois. Je t’ai acheté une scie sauteuse au bricomarché de meximieux pour réparer ma bêtise de ton meuble de cuisine après être monté dessus pour te boucher une de tes aérorations pour le froid. oui, là encore, je voulais que tu sois bien. Je t’ai réparé la clanche de tes WC qui étaient collés par la peinture et qu'on ne pouvait pas fermer. Comme financièrement, je t’ai offert beaucoup de choses par Amour. Je t'ai montré mon utilité que je savais autant que toi participer et  mêmes des choses différentes et à deux on est plus fort, deux fois meilleur. CAR  A DEUX, on se fatigue moins car on partage les tâches et donc on a aussi plus de temps libre.

Pourquoi as-tu parlé d'avenir dans ce cas, pour quoi faire des projets avec moi ? et puis on a tout ce temps devant nous.

Pourquoi m'as tu choisi ?

Mais surtout, tu m’as laissé espéré. Tu m’as dit que si on était ensemble plus tard. On aurait un compte commun pour les dépenses. Tu as choisi une ferme pour être ensemble, avec une belle cuisine, des animaux, poules des œufs frais. Tu as souhaité un verger et moi une grand salle pour la musique et la danse et tant de détails. Tu m’a demandé comment on s’organiserait si on venait à se rapprocher comme aller chez mes enfants pour la garde alternée ou tu me proposais de faire des allés retours en voiture pour s’épauler.

Je me rappelle ta demande de sorties aussi lors de notre soirée rire au Complexe du rire à lyon comme tu me demandais de te faire des surprises.

Complexe

Je me rappelle aussi ta demande dans la piscine Ain'Pulse à proximité de Saint vulbas de faire dans l’avenir plus de sorties.

Psicine

Je rappelle que nous avions été acheté un maillot de bain au Decathelon. Tu m’as poussé à m’attacher. Tu m’as donné ton odeur et le calençon et maillot que tu m’avais passé de toi pour ne pas t’oublier et j’ai emporté cher moi. Ton désir d’exister et que je te présente à mes enfants et ma famille en me posant régulièment la question.

SEPTEMBTE 2017.

Dans ta cuisine, avec amour, je me rappelle t’avoir fait à l’occasion, une tarte aux pommes complétée de cannelle et de glace à la vanille. J’avais épluché les pommes avec tendresse. Au milieu de celle-ci, sur ta table ronde à son centre entouré de fauteuils, il y avait aussi les roses rouges que je te faisais livrer régulièrement les 21 du mois pour rappeler notre rencontre à MACON. Mieux, je te vois entrain de préparer le repas en dansant et faisant bouger ton bouge devant ton long buffet bas, en découpant sur la planche en bois posée sur son plan de travail. Puis, tu attrapes un ustensile accroché au mur devant toi à hauteur de tête. Que tu étais sensuelle et je me suis joins à toi pour danser sur les musiques que tu avais lancé près de nous à me cogner sur le frigo qui complête l'ensemble et que je t'ai vu bourré après un super gros achat de nourriture que tu as pu ramener grace à ma voiture. Puis, une autre fois, tu es arrivée à demi-nue pendant que je faisais la vaisselle dont l'évier rectangulaire émaillé blanc très abimé est situé au fond à gauche juste après ton four ( la vaiselle une chose que je faisais souvent chez toi) et ce jour là, tu m’as gâté., surprit de cette folle envie et un de mes désirs. Cela fait aussi parti de notre reation, ce désir de partager du charnel d’une façon si sensuel et naturel. Ce jour là, tu m’as dit qu’il fallait que tu sois ambitieuse pour moi. ah oui, c'est vrai qu'il y avait aussi mon récit " le jour d'après "qui avait été publié sur ton buffet. je t'avais donné une des éditions pour que tu l'as lise.

Evidemment, tu m'as préparé aussi tes bonnes, choses comme des petits fours ou des pommes noisettes mais surtout ta soupe aux légumes et fromage frais. c'était un délice mon Amour comme ta tarte tatin savoyarde. Je sais que tu es douée ma coquine gourmande. Moi, je me souviens de mes jus de fruits exotiques frais que j'avais acheté ou bien des yaourth préparés avec des gouts super tros bon. On s'était partagés nos cuillières.

              
UNE RENAISSANCE dans tes bras, Je ressens à ce moment une putain de putain d'envi de vivre !!

TU NE PAS SAVOIR LA VOLONTE DE ME BATTRE QUE J AI AU PRES DE TOI, D'être encore meilleur, De te plaire encore plus. C'EST POUR ça du reste que j'ai accepté de me faire pousser le bouc. même lunettes je les ai changés pour toi.

Sexualité naturelle et sensuelle ( sans perversion ):

De formes généreuse, tu es tellement belle à mes yeux et ton corps, je l’aime entièrement, tes lèvres, ton œil gauche qui se ferme un peu, tes cheveux avec ta mêche de couleur rouge, ton cou si doux, tes oreilles si petites, tes yeux coca cola si beaux, tes hanches à dévorer, tes fesses blanche avec ce tatouage au-dessus de ta fesse droite et cette petite pilosité sur ton coccyx (un joli petit coté animal, grrr), ta poitrine si généreuse et fragile, Foufounette a qui tu avais fait le maillot, aie aie, je me suis fais grondé, grrr, tes petits pieds et mains de fée. Divinement, J’ai été renversé par la poésie de ton corps. Mais aussi ton odeur de femme et le calençon et ce maillot que tu m’avais passé de toi pour ne pas t’oublier quand je suis chez moi. Si tu savais. Je la sens encore !! comment voulais-tu que je m'attache pas à toi. ce qui était fou. c'était que ton odeur me paraissait si familier comme si je l'avais déjà senti avant.

Cette chanson, je l'ai chanté un nombre incalculable de fois. je l'avais choisis pour me présenter à the voice 2017 je n'aurais jamais cru qu'elle pourrait autant te correspondre SABRINA, MON ANGE. Elle était pour toi.

Par Amour, je me suis entièrement livrer. Ce n'était pas pour une simple idée de baiser. Même si, tu m'as dit que tu ne pensais faire qu'une rencontre comme ça. je doute que ton choix était un hazard. car tu avais lu mon profil. Alors par mes sentiments, Je t’ai donné mon trésor, une sexualité sensuelle et non perverse par de mots crus. Alors que tu me demandais d’en pronnoncés. T'aimant tellement, je ne voulais pas te donner cette image d’un homme qui pouvait te rabaisser, ou sâle. Car, il n'y a pas de plus belle étoffe que d'offrir le paradis à celle de son coeur. Puis, je ne voulais pas être les précédents car tu es mon égal et j'avais tellement envi de ne pas te décevoir. Tout ce que tu mas donné. Je l’attendais et c’était formidable et tout, je t'ai rendu. Mon ex ne m’avait jamais rien donné de pareil (chambre ou canapé). J’ai passé mes mains et mes baisers les plus longs sur l’intégralité de ton corps, de massages avec pommade érotique jusqu’au velour d’une rose délicate, fraiche ( tu es la seule a qui je l’ai fait ) le plus doucement possible comme un pinceau peignant sur le plus beau tableau vivant. tous les jours, je pourrais ressentir ça avec toi le reste de ma vie. Pour le reste, je ne rentrais pas dans les détails à ta demande et ne soit pas déçu d’avoir été frustré pour croire que tu me donnais pas autant. c'est ultra faux. Tu me combles à ces moments charnels.

"Pourquoi le sexe occupe t-il tant notre esprit ? Parce qu’il est l’échappatoire suprême. C’est la voie ultime vers l’oublie de soi absolu." et je comprend pourquoi tu en as besoin. TU AS BESOIN D AMOUR pour oublier tes peines et la sexualité est un échappatoire pour toi. ALORS JE TE PROMETS DE TANT DONNER BEAUCOUP BEAUCOUP BEAUCOUP autant  que tu en veux et cela me va super bien. T'es ma crapulette d'amour, ma déesse X.

Ensuite, j’étais déjà si fière de toi déjà. L’essentiel était que tu sois toi-même, sans te forcer. Comme ta facilité à te libérer avec tes amis, Sandrine et Jérôme, avec ses photos prisent dans leur voiture déguiser en coupe-afro sur de la disco. Tu rayonnais de joie de vivre par tes sourires. Dans nos écrits et même face à toi, je t’ai dit que par rapport à ton passé. Je ne pouvais qu’être ton avenir. C’est pour ça que je t’écrivais régulièrement pour te rassurer mais aussi pour me rassurer.

Ensuite, je me rappelle que tu m’appelais. Tu souhaitais être présente dans ma vie. Tu souhaitais que mes enfants sachent que tu existais. Tu ne voulais pas une petite place. Peut-être l’existence que tu espérais au près de Michel ? Alors je comprends mieux maintenant qu’après l’investissement que tu lui avais donné. Tu as souffert car tu pensais en être récompensé. Tu as dû de sentir incomprise et ne pas exister et quand tu m’as choisi sur MEETIC. Tu ne pensais pas que j’allais te prouver que tout ce que tu lui avais donné et espérer de lui. C’est moi, Philippe qui te l’ai rendu Sabrina cette reconnaissance de la femme que tu es que j’estime. Au moins, j’ai tout le temps essayé. Car à mes yeux, te donner était une évidence. Tu ES EXCEPTIONNELLE, COURAGEUSE car on au fond de toi, je l’ai vu ! Et moi dans tout ça, j'étais quoi, un jouet que tu as utilisé puis abandonné ? ça c'est que je ressens maintenant.

Ce que je peux penser de Michel que tu l'a aidé et qu'il en a profité. C’est que je crois qu’il ne s’engagera jamais. Je pense qu’il n’avait qu’une envie, flatter son égo. Une jeune fille, une petite poulette qui se donne à lui sexuellement, qu'il allait te garder. Mais absolument pas pour t’aimer pour toi et c’est pour ça, je suis égoïste pour toi.

JE NE DESIRE PAS ETRE L HOMME QUI T ABANDONNE, mais T AIMER contre tous les autres !

Mais, il revenait trop dans nos conversations et ton orgueil de femelle aurait dû le bannir car il t’avait fait trop de mal. Là, quand, j’écris ces lignes. Après ton départ, j’ai l’impression que tu viens de te comporter comme lui ou comme tes parents. Comme-ci, moi, qui t’aime si fort. Tu te vengeais sur moi de ce qu’il t’a fait de ce qu’ils t’ont fait. Je comprends rien. Je comprends rien.Je comprends rien. je n'ai jamais été celà pour toi.

Tu m'as fait si mal alors que tu me pouvais me demander tout. Je n'ai pas mérité ça ! Comme je te considère.

Au boulot, je me rappelle que je me cachais pour te répondre. Tu disais aimer entendre ma voix et que j’aime entendre la tienne si tu savais. Elle résonne toujours dans ma tête : «  Je t’entends même appeler le prénom de ton fils pour qu’il vienne ! » Ce jour là, tu avais parlé en espagnole et j’ai beaucoup ri. Tu te faisais passer pour une bonne. Ça me manque tes mots ! Tu me disais que mes collègues devait me voir plus heureux, Oh oui si tu savais avec tes photos défilant sur mon écran de veille.

Sabrina à moi 24/09/17, tes conseils pour vendre la maison et ensuite m’aider pour faire les travaux……………c’est grâce à toi qu’elle est vendue.

Ça voulait dire quand on est ensemble ça marche ! Ensemble, nous sommes deux fois plus efficace.

Alors, je me suis  m'y à peindre ce jour là.

Ma famille ne sachant pas, je sais que je m’isolais pour te répondre au téléphone quand tu m’appelais vers 19 h 00. Je me rappelle que tu étais contrarié par ton Ex, vincent, qui te faisait encore dû chantage pour ne pas payer la pension alimentaire de ton fils. Il venait de t’insulter. Cependant, nous sommes expliqués. Tu me disais que je ne savais pas combien tu avais souffert. Pourtant, je le ressentais mon cœur. Tu étais si énervée. Toi, Sabrina, je te comprenais pourtant et j’essayais de t’aider et pour la première fois tu m’as dis une chose essentielle : « ton avis est important ! » dans le cadre de la négociation de ta pension, de tes démarches près de l’avocat et si tu avais envi d’exister dans ma vie. Ce jour là sache que pour moi, ça l’était aussi, me sentir exister à nouveau et mieux pour une femme aussi merveilleuse. Et quand j’écris ces lignes, des larmes me montent aux yeux.

Jeudi 28 septembre 2017

Je ne peux pas exprimer plus combien aujourd'hui, je me sens renaître ! Je n'ai pas rêvé après une réalité est arrivée près de moi, SABRINA. Un mois déjà après notre première rencontre, un bonheur étonnant de complicité et de points communs, c'est tout ce que j'ai espéré avec Lorinda. Celle qui m'a fuit par ses engagements pour un autre. Aujourd’hui, elle est remplacé par une autre femme, c'est réel, palpable ! Elle est mon ange, mon infirmière, ma motarde, tu as à toi toute seule tout ce que j'attendais, sorties, maison, envies, passions et tellement trop de points communs. C'est fou cette osmose, cette symbiose. SABRINA, tu es la meilleure et parfaite. Je me sens vraiment à DEUX, DEUX FOIS PLUS COMPLET !

Sabrina à moi 11/10/2017 ( autre source GMAIL quand on se taquine)

 

ouf !

j'ai cru que tu étais malheureux parce que j'avais oublié mon téléphone.

Tu as cru que je ne voulais pas te parler ..mais sérieux ?? non non , il va falloir que tu t’habitues a ce que je te colle !!

 

Philippe à Sabrina 11/10/2017 ( autre source GMAIL)

 

Alors madame quand c'est vous qui me taquiner et que je ne comprends pas ? Et maintenant que c'est moi......ça te surprend ! On est pareil aussi coquin. Évidemment non que ce n’est pas grave ton tel. Tu le reprendras demain. Mais je jouais car j'adore la femme qui pense à moi.  Ou la la ! !!!

 

Sabrina à moi 11/10/2017 ( autre source GMAIL)

 

 

Dis, tu ne m'a pas dit a quoi il faut que tu penses pour réveiller kiki et quelles sont les sensations ? Je suis curieuse de savoir comment ça fonctionne, un homme.

 

Sabrina à moi 11 octobre 2017 ( autre source GMAIL)

 

à 21:48 Je te souhaite une douce et très bonne nuit mon coeur. Fais de beaux rêves mon homme.

 

Philippe à Sabrina 11/10/2017 ( autre source GMAIL)

 

à 21:50 Oui mon amour, toi aussi ma femme adorable, je te souhaite une excellente nuit de rêves magnifiques. Je t'embrasse très fort ! !!! Bonne nuit à demain. 

 

Vendredi 13 octobre 2017 ( anniversaire de mon fils mais aussi de ton frère, coincidence )

Et si le temps efface certaines blessures,

Pour certaines secondes,

Elles renversent un monde !

Pour tomber la blessure à un grand, bon  et beau futur,

Fait de deux cœurs d’or fait le plus incroyable des trésors !

T’aime SABRINA, cela fait deux mois ! À notre premier contact le 13/08/2017

Vacances de toussaint au LAUMES, 31 octobre 2017 après avoir déposé ton fils cher son père, Vincent, tu es descendu chez moi.

Chez moi, je t'accueille, Sabrina. Tu es si heureuse de venir me voir avec ta moto au 22 avenue de l’europe à Venarey les laumes. Avant de t’offrir l’apéritif, au deuxième étage, nous nous sommes posés dans un lit de fortune dans l’ancienne chambre de ma fille. Après t’avoir offert des boucles d’oreilles en formes de baleines, je suis mal et je t'avoue la seule vérité que je t’ai caché, que mon ex est enfin parti de ma maison ainsi que le pourquoi financier et papiers.

Je me sens honteux car lors de notre rencontre tu m’avais demandé de te dire la vérité. Mais, je n’avais pas le choix les papiers du divorce n'était pas totalement entériné et je ne voulais pas que tu fuis lors de notre première rencontre. Je désirais nous laisser la chance de vivre ensemble et de se connaitre. Même si le divorce était effectif. Cependant, toi si attachante, tu es là et tu m'aides pendant que mon ex s'en fout pour la vente de la maison. Tu as tellement de bonnes idées.

Tes conseils :

- du psyllium blond pour aider à mincire (j'en ai acheté )

- du savon noir pour netoyage des peaux mortes (j'en ai acheté )

20180208 122832

- du bicarbonate pour tuer les odeurs des aisselles

- du vignaire blanc chaud pour détartrer les wc (j'en ai acheté avant la vente de la maison)

- les peintures et amenagements de ma maisons avant sa vente

Mieux, toi qui l’a réclamé, ce jour là, tu rencontres mes enfants qui nous aident et ils t’apprécient beaucoup. Ils sont venus nous aider. Je suis super heureux que ça marche avec eux comme ça marche avec moi et ton fils. J’aimerai te donner ce foyer que tu n’as pas eu enfants où tout le monde autour de toi t’aime. J’ai trop de la chance quand on est ensemble. Ton homme, moi, je suis si fier de toi Sabrina, fier de sa nouvelle FEMME 100/100 superbe. Puis, on file au Bricomarché de Montbard pour prendre le matériel nécessaire et tu m’avances ce jour là une partie des frais.

Avant de rentrer, on s’arrête à une ferme près de chez moi ( toi, Sabrina, qui les aime comme moi les fermes ) pour avoir ton avis, nous nous promenons la main dans la main et nous passons le pont de la Brenne pour arriver devant ses bâtiments. Tu aimes mais tu me dis qu’il y a des esprits à certaines des fenêtres et que tu as des ressentis. Que c’est agréable d’être avec toi ! car je te montre la fenêtre où tu as eu ce ressenti et tu me dis que j’ai raison. Alors je que c’est dingue de le ressentir aussi.

Ferme

De retour à ma maison, tu ne te ménages pas pour m’aider. Ensuite, la cuisine faite avec tes gouts, car c'est toi qui a choisi les couleurs et posé le carrelage. Par la suite, on pose ensemble le lino. Complice, on réussit ensemble ce travail et nous sommes doués. Je t’admire encore pour ce que tu me donnes ce jour là. L’atmosphère est heureuse. Nous faisons une belle paire en travaillant sur un fond musical venant du bluetooth de ton portable.

 

20171108 063957
 

La salle de bain est radieuse, peinte de tes petites petites mains attachantes . AH oui que tu es douée mon amour de SABRINA. TROP FIER DE M AVOIR CHOISI APRES TES SOUCIS APRES MES SOUCIS. JE VEUX RESTER ta belle PERLE, ta perle rare comme tu me le dis.

20171108 212416
 

Cependant, mon ex vient foutre la merde pour changer. J'ai de nouveau la honte devant toi car je t'aime et tu ne mérites pas d'avoir cette hystérique comme moi je l'a connais. Je voulais tellement éviter ça. Celle a qui j’ai donné et qui m’a crée tant de problème.

Le lundi, je t’incite à partir dans le froid, avec toi en moto et j'en suis si confus car je voulais fuir  ( pas pour moi ). Je ne voulais pas que cela recommence et je voulais te protéger d’elle. Je ne voulais pas qu'elle s'en prenne à toi même si tu m'avais dit que petite tu étais une teigne. J'ai eu si peur pour toi car je serais capable de mourrir pour toi. Je le sais ! Et je me promets de ne plus recommencer car tu es trop importante à mes yeux que te mettre dans une telle situation.

Sur la route, on s’arrête pour manger et se réchauffer sur la A40 sur l’aire de repos Bourg-Teyssonge. Obliger, je t’offre le repas dans ce restaurant routier.

Ce soir là, chez toi, tu prends déjà un bain pour te réchauffer et tu avais froid. Je me sens coupable. Puis, dans ton lit, tu voulais mettre tes pieds sur kiki et moi en grand frileux, je t’ai dit non. Cependant, maintenant, je crois que j’aurais dû te dire oui. Et je te promets de ne plus recommencer car tu es trop importante à mes yeux, te laisser prendre la route dans le froid.

Cependant, tu me proposes un choix de se voir tous les 15 jours en fonction de ma garde alterné maintenant que ma famille sait que nous sommes ensemble. J'accueille ta demande avec plaisir. De toute façon, je te laisse fixer les règles et puis il me faudra bien encore un an pour partir de là où je suis et je sais que dans un premier temps, il faudra que j'ai un logement pour mes enfants. Le reste c'est plus tard. Puis, je ne veux pas que tu me reproches d'aller trop vite et j'ai mon temps car je t'aime.

Dans la semaine, on profite de notre sortie rire en assurant un de tes rendez-vous médicaux le même jour. C’est un MAUVAIS CHOIX, tu étais tendu après pour retourner au spectacle, la peur d’être en retard.

Centre medicaux

On se fâche ensuite un peu sur le délai serré ! Pourtant, ensemble, tout s’est arrangé pour arriver à l’heure et trouver un parking. J’avais raison. On n’avait pas à s’énerver et puis ce n’était qu’un spectacle après tout. L’essentiel est d’être ensemble et d’en profiter. Il fallait RELATIVISER., calme.

A côté, devant le comique «  Tout sur de vinci », tu es réservée par mon choix et j‘étais déçu car il avait une bonne critique. Je voulais te faire ultra plaisir et mettre de la joie dans ton coeur, prendre soin de toi. Même si tu me dis que tu as aimé et qu’il faudrait le revoir encore une fois. Cependant ce soir là, tu m’as offert le repas. C’était bon ! C’était Si bon d’être prêt de toi pendant cette soirée et tu me demandes si en couple, dans l’avenir, si on ressortira pour des soirées. Sans réserve, j'accueille ta demande heureux. je te dis oui ! Dans ce thèatre minuscule, je ne rêve que de toi pour tous ces moments de partage, tout ces rêves que l’on peut faire enfin. Mon dieu, j’aime te voir sourire et j'aime faire ton bonheur quand tu soulèves ma chemise ou que tu adosses ton bras sur mon épaule dans ton canapé devant la télévision ( même si c'est inconfortable pour moi). Que je t'aime !

Ce week-end tu fais ton sport avec ton amie. Courageuse, tu t’entraines pour faire le marathon sur Lyon. Là encore, QUE j'aime te regarder faire de la course. TU ES SI BELLE DANS L EFFORT avec ton ensemble rose moulant. Tu as de si belles formes. Je dévore du regard tes fesses. Par ailleurs, je sais que tu a dis à notre amie Sandrine que tu ne te sens pas bien dans ton corps. Pourtant, je te trouve merveilleuse. Alors, qu'est ce que ce sera après !

Par la suite, tu me parles de te faire poser un anneau gastrique. Je ne vais pas te contre dire si tu en as envi. Il est vrai que peut-être plus mince tu me plairas davantage. Cependant ça n’a pas d’importance pour moi, ça ne change rien, l’amour que je te porte est là. Ton corps est beau. Tu es déjà merveilleuse comme ça. Puis je peux comprendre ton complexe. Encore un point commun, j’ai le même après t’avoir avoué que je vais me faire par la suite une cryogénie du ventre dès que j’aurais assez d’argent.

Halloween novembre 2017

C’est peut-être la plus belle semaine organisée que j'ai faite pour nous. Je t’offre le samedi matin à mon arrivé, avec la complicité de Sandrine pour garder ton fils, un soin en duo au Temple des sens à MEXIMIEUX. Jacuzzi, hammam, bain à remous puis massage en duo. C’est un de mes but ton bien être est important pour moi que tu te sentes aimer. Tu t'y fais masser intégralement. Je ne regarde pas car sinon mon coeur va fondre encore.

Temple de sens

Puis après le week-end entre amis, partageant un bon repas et une soirée jeu de cartes. Tu m’avais expliqué d’être solidaire de notre ami Jérome qui perdait tout le temps au jeu. Ce n'était pas faux.

Ensuite, un jour de la semaine, nous partons à la recherche d’un costume directement dans un magasin spécialisé, « Le bal masqué au 18 rue du garet à LYON ». Tu as envie d'un beau costume à ce moment. Tu ne sais pas que je réalise un de tes souhaites, te déguiser. C'est Sandrine qui te le dira plus tard.

Bal masque

pour une sortie le soir dans les grottes de Balme en Isère avec une course à l'indice caché.

Grottes

Nous avions choisi chacun un costume de vampire. Toi avec une péruque bleu, cape noire, ongle au scoth et moi en vampire de l’époque Victorienne mais qu'on est beaux. On pourrais tourner dans un film, un couple parfait.

Vampire

On ne parle même pas des autres en costumes, bagnard, savant fou. C'est génial. Quelle semaine tellement bonne !

Je me rappelle aussi du bowling avec un score de nul que j’ai fait. Ce jour là, j’avais mal au poignet et j’étais absolument pas fier de te montrer ce ratage. Mais on partage avec nos amis de si bon moment, un bon repas, des boissons, pendant le bowling jusqu’au baby foot après en folie. un petit billard difficile ! A la fin, Tu n'avais pas pu t'empêcher de chevaucher les motos d'arcade.

Bowling

Cependant à la fin du week-end, tu me caches aux yeux de Vincent ne voulant pas attiser sa jalousie. Je me sens trahi de l’effort que j’ai fait pour toi. j’ai l’impression que c’est moi maintenant que tu caches et je te le dis.

 

Dimanche 11 novembre 2017

Si on m'avait dit un jour quand lisant un simple livre connaitre la vérité pour rencontrer un amour étonnant. Je ne l'aurais pas cru à l’époque. J'essaye de te rendre chaque parcelle d'amour que tu me rends si craquante.

Pourtant, j'aime l’idée d’âme sœur, ma complice, qui est venue à moi et elle me comble de joie et d'attention. Lorinda m'a tout fait ressentir par les émotions et Sabrina, je ne peux te d'écrire tellement moi et toi c'est étonnant, mon éblouissante petite fée, arc en ciel (ceux sont des mots que tu as choisis pour te décrire). Que cela fait du bien d'avoir trouvé ça complice, facile...la seule chose qui l'a fait c'est la foi. Mais je n’aime pas que tu me traites de troll. Même si après, tu me montres la figurine qui y correspond. Il est vrai que je n’avais cette image en tête. Je t’aime.

Tes achats pour moi, j’adore ton affection, tu m’as payé un ensemble, jean gris et sweat écru car je te plait dedans et aussi une paire de chaussures d’été, une belle chemise marron et quand tu prends soin de moi. Tu soignes ma peau. Tu me masses. Tu me laves comme je te lave et te soigne aussi. Comme, tu aimes le déo que j'ai choisi. je ris car je te revois entrain de te maquiller, chercher tes affaires pour nos sorties. Tu me passes des vêtements.

           L’eau tous les deux : Déjà un tigre bois, moi à rencontrer un chien d’eau, Toi et me retrouver avec toi sous la douche, je me sens particulièrement choyé et j’en fais de même pour toi. Tu m’enlèves les peaux mortes avec du savon noir comme je le fais pour toi.

Un autre jour, en écoutant ma playlist, tu me dis que ces chansons sont celles que tu écoutes aussi en se rendant avec mon 807 au bord de l’Ain.

Il fait beau. L’eau est froide, je t’embrasse et je rentre en premier dans l’Ain et je te montre mes talents de nageur malgré le courant. Tu me rejoinds avec difficulté. mais on prend une douche torride chez toi ensemble.

A la piscine, tu m’entraines et j’adore en profiter avec toi. Tu me dis que tu es contente de tes deux hommes. On s’enfile dans le tobbogan ainsi que ton fils. On alterne la surveillance. A un moment, tu m’interpelles sur la notion de couple à nouveau près des sorties à bulles relaxantes Je te sens grave et te répond avec l’affirmative de faire de mon mieux. je sens que c'est encore important pour toi. J'espère y avoir répondu pour te rassurer.

SI JE ME SOUVIENS DE TANT D INSTANTS . C EST QU ILS ETAIENT IMPORTANTS, FAIT DE TOI.

Début décembre 2018

Je me rappelle du sapin en morceaux de branche de bois que tu as fais. J'avais été en rechercher avec ton adorable fils. Ton fils je l’aime et tu sais que je serais un bon père. Il est si tendre avec sa maman. IL m’a dit qu’il m’aimait aussi et qu’il me préférait à Michel. J’ai de l’espoir. Je lui promet de l’emnener faire du pokemon go avec mon portable un soir, en déhors des paquets de cartes que je lui achète. Ce qui est troublant. Toi Sabrina, tu m’as avoué que ton fils avait la même couleur de baptême que les miennes enfant, orange et blanc. C'est encore une chose troublante. Ensuite, il a le même prénom que mon doudou lapin petit, lapinoux. Encore des coincidences ! Je me rappelle aussi que tu m’as une fois dit, quand il prenait son bain, qu’il t’avait parler de moi en bien et je me rappelle de l’heure 18h. Je retournais chez moi par l’autoroute A42 et je t’ai dit que je l‘avais ressenti quand tu m’en avais parlé. J’aurais tellement aimé savoir le détail de ta conversation avec ton fils. Ensuite, je me rappelle aussi une chose étrange qu’à fait ton fils, attaché la clanche de ta chambre pour nous enfermer à l’intérieur. Je suis persuadé qu’il faisait ça pour que tu sois heureuse, qu’il voulait ton bonheur et qu’il voulait que je reste. Car je suis sur quand tu es seule, tu pleures et il l’entend. tu ririas gêner en defaisant l'attache. Tu es une mère attention avec ton petit. Tu es incapable de l'abandonner. Je me souviens aussi qu'il jouait à MINECRAFT comme mes fils Yves et Louis, ça aussi c'est encore troublant pour moi.

Je le vois quand j'arrive il prononce mon prénom en quatres syllabes accentuées : " BON-jour-Phi-lippe !". Le matin, il est généralement sorti de son lit et s'intalle devant une série NETFLIX, DRAGON, transmorfers, DINOTRECKX. Je me souviens aussi ses devoirs quand il boude et que tu le grondes car il ne veut pas les faire. Tu es peu gentille à ces moments. Moi, je quitte la cuisine et m'installe au salon et regarde la télé en attendant. Il es toujours poli et il me pique des bonbons dans la voiture. Non, je lui donne de bon coeur car il est adorable ton fils SAb.

Les enfants :

Un jour dans nos textos, tu me dis que tu veux 12 enfants. Je suis dans l’incompréhension alors que tu me dis que tu n’en voulais plus.  Réfléchissant, je me dis que tu blagues et tu viens à incister et là je ne comprennais plus. Je me suis senti alors blesser, car après ton fils, de vincent ou l’enfant que tu aurais pu avoir de Michel. Tu me balançes ça. Alors que tu n’en veux plus et que tu n'en aurais pas de moi de ce fait. Si tu savais combien j’en désirerais de toi. Tu sais en y pensant j’en pleure encore. Car ce jour là, alors que pour moi, tu représentes énormement. Je me sens écarter par ton passé d’un bonheur merveilleux qui lient deux êtres. Je te pardonne. Mais sans t’en rendre compte tu m’avais causé de la peine. Tu sais quel père pourtant je suis. Ce jour là, j’étais trahi de ne pas avoir la même chance que les autres. Alors que je ferais tout pour toi car je ne triche pas dans mes sentiments pour toi.

Tu ne sais pas combien je l'aurais choyé cet enfant.

Ton sapin, il est beau mon amour. Tu as bien travaillé. Normal, tu es merveilleuse.

20171216 172443

Mercredi 27 décembre 2018

Tu reviens de chez ta famille. Mais si tu es heureuse de venir me chercher à ma maison. Je ressens une certaine tension et des mauvais souvenirs qui te perturbent. Tu me dis que ta sœur t’a parlé de Michel. J'essaye de te faire oublier ça. Cependant, je sens que cela t'a agacé. J'espère qu'il ne t'a pas relancé en ce servant de ta soeur comme intermédiaire. Sinon, si ta soeur t'aime. Elle n'aurait pas dû agir comme ça car tu es en couple avec moi et elle sais très bien que cela pouvait te troubler. Simplement car tes cicatrices sont encores là. Avant de prendre la route, je te fais une sortie touristique et nostalgique avec le vercingetorix et le passage de l’ancienne ville ou j’étais jeune homme avec mon père, Flavigny pour te changer les esprits par Amour. Puis, nous rentrons enfin chez toi pour profiter de nous, de nos cadeaux.

Je te vois à nouveau heureuse. Je t'aime tant et c'est délicat quand je sens qu'il y a quelque chose qui te pertube. C'est pour cela que je ne peux m'empêcher de te couvrir de cadeaux. Je t’en ai fait 7 dont un pull marin breton à 90 euros, plein de petit assortiments Deathpool que tu adores. J'essais de faire de mon mieux.

Ensuite, nous partageons nos recettes, toi ton si bon RISOTTO puis ma recette de CREVETTES AUX ANANAS. On se regarde. On en peut plus. C'était trop bon, nos ventres vont éclater. On se sourrit

Après tu joues ta crapulette d'amour et que j'aime ta tendresse. Je te regarde encore avec fierté et une fois sur le canapé je te prends en photo. Tu es surprise. Mais je te trouve si belle. Je n'ai qu'une envie cette toi. tu me dis que je t'idolatre trop.

NON, quand je te regarde à chaque fois. Je sais qui tu es et je ne peux jamais te Haîr. Tu es mon égal.

et aucune femme avant toi, je ne fait ressentir ça ! Je ne peux pas t'abandonner même si je t'ai laissé croire le contraire.

JEUDI 28 décembre 2018

Après nos échanges de cadeaux, fait par les mains de chacun de nous, nous passons par un super repas. Noel chez nos amis, c'est un véritable bonheur aussi, avec le suivi d’un Karaoké. Tu chantes si bien et je t’encourage en te disant : «  Si juste ! » Tu ne me crois pas quand je te le dis. Tu es ma petite hirondelle dans mon cœur. Moi, je suis frustré, j’ai la crêve et à du mal à respirer. je pense à plus tard où on chantera ensemble sur de nos chansons. J'ai hâte qu'on en écrive une tous les deux comme des textes. ça sera un petit plus à tout le reste en bon.

Samedi 30 décembre 2018

Amoureuse de ma préparation, tu me demandes de te refaire nos crevettes à l’ananas. A Meximieux, je fonce au magasin  carrefour market pour te faire plaisir pendant que je te laisse devant la télévision. Je le prépare avec Amour même si j'y mets un peu trop de citron. Tu le trouves bon. C'est l'essentiel. Je me sens si bien près de toi. J'ai tout le temps envi de te faire l'amour. Je ne sais pas si ceux sont tes yeux, le velour tendre de ta peau ou le fait que tu poses tes mains sur moi. Je ne sais pas ce qui me fait le plus d'effet. Je t'aime c'est tout. je crois que c'est simple le fait d'être avec toi. je me sens si vivant.

Dimanche 31 décembre 2018

Le réveillon, j'ai la crève. Sur ton canapé, tu me dis :"si on restait." J’ai peut-être eu tord d’insister. Pourtant, nous sommes allés chez Sandrine et Jérôme. Nous étions déguisés en Roi et Reine de Cœur. un rêve ma dame de coeur était souveraine de mon âme et j'en fis allégence par tant de bonheur qu'elle me couvre. C'est que c'était une super ambiance encore, avec en prime la construction de nos chansons improvisées sur jean jacques goldman que la musique est bonne. On a rit. On mange, on profite. Mais je te vois fatiguer. J’espère ne pas t'avoir forcé car je n'ai qu'un désir que tu ailles au mieux. Je vais sur le canapé pour te laisser dormir. Je t'aime si fort.

Reparti, après les fêtes, tu me dis ne pas être bien, une gastro. Puis, tu me dis que tu seras un peu absente. je suis inquiet.

Dimanche 15 janvier 2018

Par ailleurs, je connaissais ton amour propre. Quand on ne t’obeit pas. Tu ne veux plus discuter et tu te deviens obtus. De ce fait, tu as oublié que j’étais et resterais ton ami avant tout et que si tu as envi. Je t’écouterais. Cette nuit là, je sais. Je n’ai pas eu la sagesse de comprendre immédiatement

 

que c’était aussi difficile pour toi. MAIS TU N AVAIS PAS ETRE DUR AVEC MOI, je sais reconnaitre si j'ai des tords. Il me fallait du temps pour l'accepter.

Aujourd’hui, alors que je complète cette histoire de mon passée. Je suis incrédule avec une peine indescriptible en ce 15 janvier 2018. Sabrina m’a abandonné par un mail le 5 janvier, me disant que cela venait d’elle, pas de moi, qu’elle n’était pas à la hauteur. Qu’elle ne voulait pas me causer de peine cependant elle l’a fait quand même ! avec comme raison que son cœur ne fonctionnait pas et qu’elle préférait sa solitude avec ces mots : «  si l’amour est là, laisse-moi ! »

PEUT-ETRE QUE MA LECON, il vallait mieux être comme les autres, ne pas être sincère, te fuir, te mentir, te trahir que te dire je t'aime Sabrina !

Sinon pourquoi tout ça si c’est pour baisser les bras sur l’amour qui peut être le plus beau et le meilleur entre un homme et une femme ? CETTE COMPLICITE MIRACULEUSE, TOUS CES POINTS COMMUNS. Cette facilité à vivre, elle ne peut que continuer l’un avec l’autre !

UN HOMME BON ça sert à quoi ?

Ca sert à partager tout pour se donner ça, LES SOUVENIRS LES PLUS HEUREUX ET LES VIVRES AU JOUR LE JOUR, sans se préoccupe du temps qui passent et je sais que je t'ai livré en seulement 4 mois une abondance de plaisir et de souvenirs dans ton Coeur ! et cet écrit, je n'ai qu'un mot à dire tous les deux c'est merveilleux et on a qu'à écrire notre histoire.

Quelque chose de magique ! entre nous.

Tu m’as donné l’amour que j’attendais ma complice, sentimentalement et physiquement contre tout ce que je voyais en Lorinda. Au moment, où je n’attendais plus rien, d’un sourire revenu, aujourd'hui mon sourire est reparti. Aujourd’hui c’est à mon tour. Mon cœur n’y arrive plus pour la troisième fois ! Même si, on me prendra pour un fou comme très souvent car on crois que le meilleur est impossible. Je sais chaque moments toutes les questions que je me suis posé et l'évidence tout au long de ces dernières années qui mon conduit à ne pas douter par des coîncidences trop nombreuses pour dire, hazard d'une rencontre, mais d'un destin. Et aujoud'hui, je souffre.

Malgré tout les efforts que j'ai fait. Je me sens vider de toute mon énergie comme si tu m'avais tout pris.

LE PLUS, Ceux sont tes mots si durs dans ta bouche pour moi, tu n'avais pas dire ça ! Tu as montré une mauvaise image de Toi. Car je t'aimerai toujours et tu t'es trompée sur ça aussi !

JE N AI PAS MERITE TA COLERE.

       EST-ce vraiment ça ? QUAND TOUT SEMBLAIT ALLER BIEN POURQUOI CE DEPART , qui quoi ? Et j’ai tellement souhaité t’aider sachant quelle personne merveilleuse tu es. tu es la meilleure à mes yeux. Aujourd'hui certain penserait encore que je suis un idiot. Jamais, je n’aurais pu te souhaiter le moindre mal. Même si tu as trouvé que mon deuxième message du 15 janvier, se donner encore plus de temps, était à la limite de l’acceptable. Alors, j’ai été maladroit par amour si c’est ça. Alors que je souhaitais t’aider (1) . Mais, je l’ai fait uniquement par amour car je connaissais les douleurs de ton passé.

OUi maladroit dans ce cas, pardon, soit heureuse là où tu es !

JE N ETAIS PAS LA POUR TE JUGER MAIS BIEN LA pour  t'ecouter  et t'aider !

MEME si  JE T AIME et T AIMERAI A A JAMAIS !!!!!

«  la loi de sacrifice est la première loi de l’amour, il ne vit pas d’hésitations, de réticences, ni de calculs. »

Pourtant c'est toi qui m'a écrit  souvent dans le flot de nos conversations que tu voulais QUE JE T'AIDE A AIMER. : « COMMENT ON FAIT, ME DEMANDAIS-TU ? »

Et moi, je me souviens de tout ce que tu m’a écris, Sabrina et ça ne colle pas et ça ne collera jamais avec toi, avec qui j’ai partagé 4 mois merveilleux, plus que mon ex en 20 ans ! Une vérité me manque.

C'est ce que je ressens aujourd'hui, d'être l'exclus par une injustice contre mes efforts de t'aimer et te donner. Je savais que ça allait me détruire moralement ma confiance par celle que je t'ai accordé. C'est un peu le paradoxe de l'infirmière qui soit disant ma soigné.Mais je n'étais pas malade. L'amour n'est pas une maladie mais une bénédiction et une liberté. Car elle permet de se dépasser. c'est cela qui motive car on sait l'amour que l'on a. Mais tu ne l'as pas fais exprès. C'est ça qui fait que je reste à t'aimer.

Je dois faire un travail énorme sur moi-même pour encaisser ton replis sur toi. Je peux comprendre mais il fallait d'autre mots que des préjugés sur moi. Mon ange, aujourd'hui, je ne peux même plus donner à quelqu'un. Je le vois dans mes rencontres avec des femmes. je me suis complètement bloqué. J'ai même terriblement peur de devenir mauvais et de faire du mal à une femme par la douleur.

IL ME MANQUE UNE VERITE       JE SUIS CELUI QUI T AIME et T AIMERAI, une blessure.

Aujourd'hui, j’avance en m’accrochant à ce que je peux, ami (peu), écrits (je n’écris plus rien), chansons (j’essaye), un autre boulot (je cherche sans courage) et mes enfants (je leur ai donné les armes pour être sans moi). Mais j’ai peur de ce que je sais de moi. J’attends de ne laisser aucune dette derrière moi ? Mais aujourd’hui, je me suis fais une même promesse déjà exprimer, de ne plus souffrir avec un cœur en lambeaux. J’ai trop mal. Je ne souhaite que ton retour.

Pour te faire plaisir Sabrina, je verrais si ce que tu m’as écrit est vrai.  « Je ne sais pas de quoi est fait l’avenir. » En fait, il ne peut qu’être fait de toi SABRINA, sans toi, je n’en ai plus. Cependant, par ton silence, je tourne la page par d’autres rencontres. J’en ai pris conscience.

22 mars 2018. ( J'essayeais de trouver un moyen de t'oublier)

Après une postuatlion pour mon travail, si je suis venu te voir. Toujours mal de n'avoir pas compris, j'espèrais trouver un moyen de m'apaiser. Mais tes réponse étaient des préjugés comme en prétendant savoir ce que j'allais faire après la vente de ma maison. QUI OU QUOI T'avait laisser penser ça de moi ?  Je n'aurais rien fait sans toi. j'essaye de t'écouter mais il y a des vérités qui me manquent et auxquelles, tu ne réponds pas en déviant du véritable sujet. On se blesse encore stupidement au lieu de s'étreindre et de s'aimer.

tu sembles heureuse. Je suis reparti encore plus peiner parce que je t'aime plus que moi et je n'ai pas su trouver les mots pour toi. PARDON de T AIMER.

Mardi 17 avril 2018. ( J’applique ta demande. Je te laisse !)

J’essaye de trouver une autre femme suite à ton conseil ! Je me suis inscrit à alliance conseil dans une agence matrimoniale de  LYON. Mon contact est M SALINAS. J'ai dépensé 1680 euros pour espérer t'oublier. C'était l'argent que j'avais réservé pour nos vacances pour voir les baleines en  Norvège. J'allais te faire la surprise pour ton aniv. Je ne sais pas si je retrouverai quelqu'un comme toi Sabrina. C'est une catastrophe, je sais ce que j'ai perdu de magnifique. Aujourd'hui, j'ai trois rencontres déjà prévu mai. Car si je ne fais rien mon cœur va lâcher émotionnellement. J'ai si mal. Car je sais que sans amour. Je m'éteins. Je me force à espérer sans confiance et si malgré mes efforts, je ne trouve personne. Je ne veux plus être abandonné après avoir été honnête.

Vendredi 4 mai 2018 ( j’essaye de me reconstruire. Mais vais-je y arriver ?)

4 ème rencontres, mais pour l'instant, les personnes sont soit pas réellement engager pour construire alors que cela devrait être le cas ou avec des profils trop âgé. J'ai l'impression de voir mon ex. J'espère que cette nouvelle rencontre sera meilleur. RDV à Macon à 13h30 à l'hippopotamus.

Samedi 23 juin 2018 ( c'est pas miraculeux mais heureusement que mes enfant sont là pour leur père, si je reste c'est uniquement pour eux)

C'était l'anniversaire d'Angeline que l'on a fête chez ses parents avec un repas midi et une sortie après le soir au lazer game ( en pyjama pour la réduction tarif ). Au moins, je l'ai laisse croire que je suis heureux alors que tu es dans toutes mes pensées SABRINA. Ils ne voyent pas ma face quand tout remonte et de me dire que j'ai échoué pour toi. Mais mais heureusement que mes enfant sont là pour leur père sinon j'aurais complèremetnt sombré.

J'étais en  PRINCESSE  GRETCHEN ! Je sais encore rire de moi. c'est déjà bien.

Received 2126197484317839

Received 2126197504317837

Mardi 26 juin 2018 (nouveau job mieux payer, je déménage enfin)

Au moins, je réaliserai nos rêves. En premier, je passerai en accélérer mon permis moto et le reste je verrais.

Mais là, j’ai perdu confiance et je sais ce que conversation avec Dieu m’a permis de dépasser et je n’ai plus peur de ça ! C’est une lutte alors je tranche et renonce à mon serment car tu l’as fait en premier. Je te laisse à mon tour. Sinon je vais faire une connerie et t'abandonne à mon tour.

Extrait tome 2 : " Mais si je te disais que ce que tu appelles la «mort» est la chose la plus belle qui puisse arriver à quiconque, qu'en dirais-tu?
 
J'aurais de la difficulté à l'accepter.
 
Tu crois que la vie sur Terre est meilleure que la vie au ciel? Je te dis ceci :
à l'instant de ta mort, tu atteindras la liberté la plus grande, la paix la plus grande, la joie la plus grande et l'amour le plus grand que tu aies jamais connus. ( et dans mon âme je l'ai toujours su ) Par conséquent, punirons-nous le renard pour avoir poussé le lapin dans les ronces? "

Question pour toi Dieu: si tu veux me sauver encore car mon cœur titubé ?

Mais, là, je n’attends à nouveau plus rien même si je désire tout le meilleure d'une vie. Maintenant que je sais ma vérité. Car je sais que j’ai déjà tout donné du meilleur de moi à toi, Sabrina.

PARDONNE MOI !

 

Peut-être qu'à trop vouloir te montrer que je t'aime, je t'ai déçu,

j'en sais rien. Alors que j'ai été JUSTE AVEC TOI, Mon Ange !

Vivre sans véritablement aimer pour simplement survivre, je l'ai déjà reçu trop longtemps par mon ex. ça n'a pas d'intérêt que de passer à côté de la meilleur de la vie ! Et passer à côté du meilleur partage de cœur et de corps et je sais que cela allait me détruire après avoir eu tant de mal à oublier mon passé, ce village de merde, mon divorce et Lorinda. Je ne sais même pas si j'arriverais à faire confiance maintenant. je préfère rester seul que de faire du mal à quelqu'un. ça me hante tellement. car, je sais que je ne choisirai personne d'autre maintenant. j'ai déjà trop de difficulté à donner mes sentiments pour avoir une sexualité. Alors là, ce sera pire.

 " Aimer, c'est donner à quelqu'un le droit - sinon le devoir - de nous faire souffrir " et je ne peux regretter cette

  GRAND AMOUR entre nous !!!!!!!! MAIS là, c'est un véritable gâchi ! car je serais toujours ton Homme. Celui qui te ressemble étonnament de complicité et de points communs, taillé pour toi.

J'aimerais tellement souhaité te donner cette force celle de NE PLUS AVOIR PEUR D ETRE AIMER et de recevoir le goût du meilleur jusqu'à la fin de cette vie. Je suis abattu.

un homme fidèle, un homme qui pense à toi, un homme qui te respecte, un homme qui veut t'aider, un homme à ton écoute. Un homme qui ne te ment pas. UN HOMME Là POUR TOI. UN HOMME QUI T AIME A JAMAIS.

Ce récit n’aura jamais de fin. Notre histoire restera maintenant écrite,

Elle est Réelle et Immortelle dans cette vie.

A JAMAIS ENSEMBLE.


TU AVAIS RAISON !? me pardonneras-tu un jour.

MAIS VA ! si tu es si heureuse sans moi ! Je préfère que l'un de nous le soi et je suis sur que toi. Je suis sur que tu es rayonnante et épanouie à nouveau. peut-être même avec un autre homme ! Sinon, cela voudrais dire que je te manque et ce que je t'ai donné était bon et que tu avais véritablement besoin de moi pour être pleine heureuse et être comblée en plus en Amour par ton Filou dans cette vie.

Tu m'as dit que tu serais la marche où je m'éléverai qui dit ça. tu seras toujours la meilleure à mes yeux ! mais, Il restera toujours une cruelle vérité à me manquer. ai-je été à la hauteur, je sais que oui, alors ?

D’autre part, Sabrina, j’ai enfin compris cette solitude avec ton: « ça vient de moi ». (alors que pourtant lors de notre rencontre, tu avais besoin d’affection, d’écoute comme toute personne). Je comprend qu’il te fallait cette distance pour toi pour te retrouver. Je sais. Je t’ai chamboulé. Mais au vu de l’importance que je t’ai donné. J’en souris maintenant. Comme, j’ai réalisé l’importance que tu m’as donné pour combler tes désirs et j’ai pris conscience de ma véritable valeur. Enfin, je mens. J'ai toujours su qu'elle valeur j'étais. Mais j'aime comme toi avoir de la valeur avec celle que je suis.

 

Cependant par ton silence, tu as fait un choix. En sachant qu’à côté, tous est là que l’on a les mêmes centres d’intérêts, la même complicité et que je pouvais t’apporter enfin les rêves que tu souhaites. J’ai réalisé que tu en as le potentiel. Mais sans donner cette véritable opportunité, tu me l’as dit. Tu ne veux pas vivre une telle relation sentimentale, sexuelle et financière stable alors que tu décidais des règles.

 

j'irais voir les baleines seul en passant chez ma cousine que j'avais appelé pour nous héberger en Norvège.

 

Merci, je me servirais à loisir de ce que tu m’as apporté ! Comme je suis super fier qu’un homme, moi est pu te redonner tes joies. Car je sais que j’ai été différent des autres avec toi, bon et je suis sûr que cela t’aidera en tant que femme à être encore meilleure.

 

Dans mon coeur, en ami je te souhaiterais toujours ton bonheur. Belle vie à toi, à vous,

 

 

 

 

Ps : tiens ma promesse pour Soren, télécharge lui Pokemon Go sur ton tel et faite une virer à la tête d’or. C’est un chouette gosse.

 

Philippe GRAINDORGE POUR TOI Mon Grand Amour SABRINA

 

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.