Arbre de vie

 20150418 101700

Arbre de vie, Version audio:Arbre vieArbre vie (928.12 Ko)

  

Un paradoxe isolé de ses grands frères,

L’arbre de vie s'exalte d'un riche fleuri.

Un reflet arraché en solitude nourri,

D'un peu d'amour, il survit d'une sève amère.

 

Au près d'un tas de bois coupé, là, il digère,

Le terreau de l’absence tellement contraint.

Quand rêvant d’un jour où il verrait un matin,

Son espoir vivant de parents carbonifères.

 

L’arbre était seul au bord tiré de cette crête,

Choquant les curieux à ce qu’il aurait dû être,

Une superbe forêt d’un vaste nuancier.

 

Tout petit, il aurait disparu si comblé,

Sans jamais se couvrir du manteau d’évincé .

Oh mon dieu, sans eux, la mort l’aurait aimé

 

      Poème rédigé par l'auteur M Graindorge Philippe Blaisy-bas Mai 2015

 TOUS DROITS RESERVES et EXCLUSIFS

Voir Autres Poèmes

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !