l'âtre des dieux

Arche

 L'âtre des dieux, Version audio:L atre des dieuxL atre des dieux (1.5 Mo)

 

Gravissant, l'arche colossale des titans,

J'évinçais la crevasse du trou béant.

Celui terrible qui menait aux enfers,

Où la moindre des terreurs prolifèrent.

Même, mes mains en sang n'achevaient,

Ma montée folle vers ce sommet.

Il n'était plus question de mon corps,

Qui se tordait de douleur dans l'effort.

Il n'y avait plus que la force de mon esprit,

Il me poussait sans recules, à cet infini.

Peut-être que mon vivant quittait sa terre!

Mais, je voulais aller par-delà les repères.

Je voulais éprouver le courage de mes sens.

Je voulais combler le glas de mes ignorances.

J'atteignais alors le dernier col, le dernier pic.

Quand, j'aperçus un escalier unique.

Il grimpait tout là-haut dans le ciel,

Dépassant nuages et arcs-en-ciel.

Plus je montais, plus mon esprit s'apaisait.

Il s'abreuvait de cette lumière qui scintillait.

Combien de temps, combien d'instants,

J'avais qu'une idée, découvrir ce seuil intensément.

Quand, je passais enfin l'âtre des dieux

Et là, même le plus petit des riens est mieux.

Lavé, purifié, j'étais devenu autre chose,

La puissance d'un mentale qui ose,

Effaçant mon égo, dépassant le terrien.

Je fonçais alors libre sur mon chemin.

 

 Poème rédigé par l'auteur M Graindorge Philippe Blaisy-bas février 2015

 TOUS DROITS RESERVES et EXCLUSIFS

Voir Autres Poèmes

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau