Romantica

 

Romantica, Version audio:RomanticaRomantica (1.08 Mo)

 

C'était la passion de cette femme pour moi,

Qui a fait fondre ce gel, de mon cœur éteint.

Ma beauté brune me couvrait de mots câlins,

 Ceux qui déferlèrent, brulant, dans mon sang, froid.

 

 Fier je me suis agenouillé rien que pour toi!

 Pour saisir cet amour et demander ta main.

 Tu étais seule à désirer un jeune horsin,

 Celui sans terres, sans vie, le puni des joies.

 

 Alors, je t'ai tant chéri d'une chose unique,

 Que peu d'homme osait garder car trop prolifique,

 La fidélité d'avoir fait l'amour qu'à toi.

 

À jamais, si tendre, on se comblait euphorique.

Quand des amants atteignaient la dance angélique,

D'un battement, deux corps, aux rythmes d'une loi.

 

 

 Poème rédigé par l'auteur M Graindorge Philippe Blaisy-bas février 2015

 TOUS DROITS RESERVES et EXCLUSIFS

Voir Autres Poèmes

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau