Thème de réflexion l'amour

réflexion philosophique sur l'amour

INTRODUCTION :

L'amour est l'un des plus vastes sujets de notre chère planète bleue. Il y a tellement d'écrits qui en parlent. L'amour est une source d'inspiration inépuisable. D'une force tranquille, l'amour soulève les montagnes, il arrive même à faire fondre le cœur des hommes les plus durs. Il est un des moteurs principaux de la vie et on ne peut pas vivre sans. Sinon, ça serait à mon avis le pire des calvaires. Comme il est utilisé sur mes trois premiers essais de roman, je vais donc y consacrer un peu de temps et vous donnez des pistes de réflexion.

DESCRIPTIF essai N°1 de roman la véracité des préjugés « veux-tu être mon amie ? »        

            Dans cette première partie de roman, je voulais mettre en évidence par une amitié sincère qu’elle était impossible entre un homme et une femme au regard de notre société actuelle. Parce que les mœurs d'aujourd'hui vont obligatoirement supposer qu'ils ont une relation physique où voir aussi ce thème que je trouve marrant ( théorème) et complète les idées préconçues. Je sais que certains vont peut-être bondir sur ce descriptif caricatural. Pourtant, c'est ce que je crois au regard des échanges que j’entends au quotidien et fonder uniquement sur les préjugés. Combien ne le font pas ! : « Juge-toi avant de juger les autres où abstiens-toi ». En aparté, j'ai choisi un personnage irréel pour représenter le personnage de Lorina. Ce prénom est celui d'une copine de ma dernière fille de neuf ans que je trouvais jolie. Mais alors, l'amitié c'est quoi ?. L'amitié est une forme d'amour. Elle est peut-être moins inconditionnelle que l'amour du couple pourtant il existe une forme de fidélité privilégiée. Dans cet essai, si les deux personnages souhaiteraient une véritable amitié, elle ne pourrait exister que si ils ne se mentent pas sur son sens (voir poème : mon ami sincère). Sinon, elle ne serait effectivement pas sincère. De ce fait, j'ai accentué le rejet du personnage de Lorina pour clément par le souhait de ne pas discuter avec lui quand il est présent. À côté, j'ai mis en évidence le caractère naïf représenté par Clément. En effet, je sais qu'il existe peu d'hommes qui puissent faire la part des choses. Parce qu'un tel homme ne peut être qu’un homme de principe et d’engagement. En conclusion, c'est pour cela qu'il vit une relation particulière avec son amour Louisette car il les applique déjà.

DESCRIPTIF essai N°2 de roman le génie insolite  « la plus belle des fleurs »

            Dans cette seconde partie de roman, j’ai choisi de mettre en avant la fragilité d’un premier amour. Puis, je voulais mettre en évidence qu'une personne privée de l'amour le plus cher à son cœur peut devenir la plus terrible des haines. En effet, l'amour peut faire perdre la raison. J'ai choisi de forcir le très de caractère d’Auguste à fin de le rendre plus crédible dans cet essai. J’ai souligné le fait qu’une personne qui s’isole est rendue indésirable aux yeux des autres. Une majorité de gens ne comprend pas que cette personne peut être réservée où introvertie. En plus, je sais par expérience qu’un premier amour laisse toujours des traces particulières. Tout naturellement, parce que nous manquons de recul et d'expérience et je rajoute la citation : « l'amour rend aveugle ». D'autre part, j'ai souhaité mettre en contraste la violence, l'indiscipline, l'irrespect au travers d'un gang. L'ultra violence donne la peur au quotidien. Je conclurais qu'elle empêche les liens fondamentaux de confiance dans notre société.

DESCRIPTIF essai N°3 de roman la bourse du chaos organisé « un homme de peu de foi »

            Dans cette troisième partie de roman, je voulais mettre en évidence l'amour de soi, le narcissisme et l’égoïsme. Dans le choix du personnage d’Emeric, j'ai pris comme exemple un ancien ami pour lequel je n'ai plus aucun égard. Dans cette caricature, je n'ai même pas eu à faire beaucoup d'efforts pour me souvenir de certains de ses actes. J'ai même eu un retour par un ami commun qu'il avait réussi à faire pire. D'autre part, j'ai souligné l'importance qu'a l'éducation si elle s'absout de moralité. Je ne sais même pas si c'est un pamphlet de notre société, tant par la partie financière que par la partie strasse et paillette. L’amour n’est pas à l'image de la téléréalité, l'amour ne se dicte pas en quatre semaines. L'amour n'est pas non plus la sexualité et il n’est pas non plus un jeu concours. C'est un raccourci qui conduit à tuer le romantisme. Comme la publicité qui montre qu'il faut être mauvais pour obtenir ce que l'on veut. Malgré tout, j'ai laissé une porte de sortie à mon personnage principal pour montrer que nous ne sommes pas tous comme lui. Il faut reconnaître ses erreurs pour faire preuve de force et non de faiblesse car elles nous permettent de nous améliorer et de nous grandir. Enfin, je l'espère au vu du nombre de scandale qui s'étale dans les journaux.

DES PRINCIPES DE BASES  ELEMENTAIRES :

            Maintenant, j'ai choisi de vous parler de l'amour du couple. Généralement tout le monde se pose au moins une fois cette question : « qu'est-ce qui fait que ça marche ? ». Pour cela, sans prétendre tout savoir je pense qu'après une vie de couple de 20 ans avec mon amour et de 17 ans de mariage civil. Je sais que certaines choses sont inaltérables pour qu'une vie à deux puisse réussir et que d'autre part, elle puisse durer dans le temps. Je me doute que chacun souhaiterai l'amour avec un grand A pour trouver son âme sœur. Mais que met-on derrière âme sœur?. Pour ma part, si c'est un autre moi. Je ne pourrais pas me supporter car je ne voudrais pas aimer un autre moi-même. Je n'ai pas ce narcissisme. J'aime trop la différence. Car si on prend le temps d'écouter, on découvre souvent des personnes avec des qualités insoupçonnées qui les rendent tous uniques. Pour moi, j'ai toujours souhaité quelqu'un qui me compléterai qu'elle possède des qualités que j'estimais ne pas avoir où mêmes des meilleurs que les miennes. Evidemment, je voulais qu'elle est des principes de vies ou des valeurs morales identiques aux miennes pour suivre un même chemin. Pourtant, je ne souhaitais surtout pas qu'elle me dise qu'elle est toujours d'accord avec moi. Je souhaitais qu'elle garde son libre arbitre.

" Il faut se laisser une certaine liberté pour vivre, c'est un compromis commun obligatoire afin de se respecter. Elle donne alors à chacun le pouvoir de s'épanouir"

En conclusion, j'ai toujours pensé que deux cœurs font un amour commun et surtout pas un cœur qui dirige l’autre.

            Parce que la première des évidences, nous avions pris le temps de nous connaître. Nous nous sommes échangés environ 300 lettres, sans compter les échanges téléphoniques. Puis, aux périodes des vacances nous parlions de ce que nous ferions ensemble dans l'avenir. Pour ma part, je n’ai jamais souhaité comme le fond certain avoir une femme soumise. En faite, je souhaitais qu’elle fasse son choix librement. Le choix de m’aimer avec la totale connaissance de qui j'étais, sans secrets, sans mensonges. Parce qu'on devine ces couples, ou il y en a un qui s’est effacé et qui est soumis. A titre d'exemple, on sait qu’un homme ne traite pas sa compagne comme son égal. Si, il ne marche pas à côté d’elle. Non, on le voit  la traîner derrière lui comme un trophée ou sa chienne d’une façon plus vulgaire. Cela me rend triste car l’un deux ne sera jamais épanouie pour aller au bout de ses qualités ou des ses rêves. Il ou elle est devenu l'esclave de l'autre. Bien que j'ai conscience que certain aime ce type de situation. J'espère qu'ils arrivent quand même à être heureux. Alors, vous l'avez compris. J'aime la liberté et je ne souhaiterai pas en privée quelqu'un pour mon confort. En conclusion, le fait de se connaître permet de faire un choix et il sera bon s’il est basé sur l’honnêteté réciproque. Ce choix sera le meilleur si il se focalise sur les sentiments, des valeurs, des points communs mais en aucun cas sur la seule apparence de celui ou de celle que l'on pense aimer. Il faut toujours aller au-delà de l'apparence car il y aura une forte probabilité de déception. Car connaître, c'est savoir.

             Ensuite la deuxième idée, je pense qu’un couple ne peut se renforcer dans le temps que si il partage tous le temps, que si il se dit tout, qu’il affronte les problèmes à deux. Attention, je ne dis pas que tout a été parfait avec mon amour mais on a su passer par dessus nos égos, il faut aussi savoir se pardonner. Avec du recul, je comprends que nous aimions l’autre d’abord, avant nous-mêmes. C'est sans doute la plus grande vérité et le plus merveilleux est qu'en elle est réciproque. Sinon, c’est être purement égoïste comme le couple que je citais précédemment. Il a sa potiche devant la porte. S’il l’aime, c’est pour faire vitrine et dire voilà, j’en ai une car elle flatte uniquement son égo. Elle est devenue un simple bien matériel. Je sais que certain vont dire que je caricature. Alors, je vous demande de vous poser cette question: êtes-vous libre?.

" Si je l'aime, je l'aime pour elle autant qu'elle m'aime pour moi. Alors, j'apprends à écouter et à dialoguer. Parce que le couple s'est un échange"

Par ailleurs, je pense qu’il existe un exemple équivalent pour l’homme.  Enfin, aussi longtemps que je me souvienne, on a toujours fait tout à deux, s’occuper de notre maison, de nos enfants, des sorties et si par obligation on était séparé, on finissait par s'appeler pour savoir comment ça allait. On était à l'écoute de l'autre. Donc, le fait de garder un lien, un partage était important et évident. Pourtant, il ne devait pas être intolérant. Pour autant, partager, c'est se lier.

            La dernière idée est la fidélité, pour un couple qui a appris à se connaître. Celle-ci est basée sur la confiance et l'engagement mutuel, il faut savoir ne pas être exclusif sinon elle conduit à la jalousie. 

"La jalousie est la prison de l’envie et du besoin insatiable de dominer quelqu’un. D’autre part, elle est très souvent accompagnée du refus d’admettre ses propres erreurs adjointe par ailleurs du report de celles-ci sur les autres. En conséquence, si elle prend trop d’ampleur. Elle peut devenir le cloître nauséabond et sordide de l’aliénation et de l’esclavage de son conjoint."

 On en revient à la liberté, il est ridicule de penser que si elle parle à un autre homme ou bien s'il parle à une autre femme, la personne est forcément infidèle. Heureusement, nous avons le droit d'avoir des amis. Il est évident que pour autant tout n'est pas acceptable. En effet, je parle bien de parler et je ne parle surtout pas autre chose comme l'adultère. La fidélité est fondée sur la loyauté dans le couple. D'une part, cela finira par se ressentir et d'autre part, elle ne permettra pas une relation stable puisqu'elle rompt la confiance du couple. L'homme devient alors péché si il ne réagit qu'à son envie, ses instincts primaires et il oublie de se poser la question importante sur son engagement : « et après ?, suis-je un animal où un homme? ».

 " L’infidélité est le terreau du mensonge et de la trahison. C'est le refus de tenir ses engagements et pour autant, la fidélité n'est pas une prison, elle est un respect commun. En effet, on n'obéit pas par amour. On obeit par un respect commun. On ne doit pas faire quelque chose contre son gré quand l'autre vous dit que c'est par amour. Pourquoi? car simplement ce n'est pas le respecter, exemple le forcer à boire, à fumer, ou imposser une sexualité inapropriée."

Aujourd'hui, on ne s'engage plus pour se dédouaner de tout, même si on a des enfants. C'est un de mes reproches. On ne veut que le meilleur et brûler la vie par les deux bouts. Cela n'est pas conciliable avec la fidélité. Comme l'amour, la fidélité demande le respect des sentiments pris l'un envers l'autre. Pour moi et mon amour, ceux-là nous a toujours paru essentiel de tenir nos engagements et de se dire la vérité. Une vie de couple basé sur un mensonge conduira inévitablement à un échec et pire à ce faire du mal. Alors la fidélité ne peut pas être un vain mot, elle ne peut se conserver que si chacun respecte sa parole. La fidélité fait partie intégrale du véritable amour pour une vie à deux.

" Etre honnête et digne ne doivent pas être de vains mots. Cela est facile si c'est son coeur qui a choisi et non son envie. De ce fait, il fera loi que l'amour terrestre est éphémère mais que l'amour dans nos coeurs est éternel. Alors, mettez-y le meilleur!!".

UNE VIE A DEUX :

            Certains qualifieraient notre mariage peut-être de minable car nous n'avons pas fait un grand mariage lié en partie au désaccord de nos parents. Malgré tout j'ai conscience d'avoir fait un mariage d'amour. Certains me diraient que j'ai eu de la chance quand d'autres, encore aujourd'hui, nous diraient que nous sommes mal assortis. Le pire que j'ai entendu, c'est : " tu vas jusqu'au bout!" mais, elle a déjà été jusqu'au bout. Uniquement, elle n'a pas renié ses engagements comme les miens. Peu importe, comme toute chose on sent rend véritablement compte qu'après plusieurs années. Il faut dire qu'un homme qui se marie avec une femme de huit ans son aîné, cela paraissait inconcevable. Or, nous assumions notre choix en étant majeurs. Alors je sais plus que jamais que mon amour à un cœur qui me convient. Grâce à elle, j'ai fondé un foyer, une famille dans l'amour, la complicité, la tendresse et la compassion. Tous les deux, nous sommes restés honnêtes dans nos actes. Elle a aimé et elle aime, moi et ses enfants avec le même engagement, le même sérieux et la même fierté que j'ai pour elle depuis 20 ans. En effet, je la vois comme le jour ou je lui ai dit oui, même si on a changé, même si on a vieilli.

"Notre corps est l'imaginaire de la terre et il finit par s'effacer. Notre coeur est la réalité du ciel et il nous donne à jamais l'espoir d'être meilleur et de grandir."

CONCLUSION :

C'est pour cela que nous avons décidé en date du 2 août de 2014 de tenir une nouvelle fois nos engagements. Cette fois-ci, ce ne sera pas devant les hommes mais devant Dieu en renouvelant nos vœux afin de rattraper une partie de notre passé.

"Je souhaiterai lui offrir le monde mais ça ne serait pas sérieux car elle m'a déjà offert tout mon univers."

Par ailleurs, je lui ai demandé si elle pensait s'éteindre en même temps que moi. Elle m'a dit oui. Maintenant, j’attends de voir. En conclusion, si vous souhaitez une vie deux, ne vous mentez pas !, Trouver l’être qui vous complète, faites votre choix en vous laissant le temps. À vous tous, je vous souhaite de vivre au centuple ce type de bonheur, sans mensonge, sans jalousie, sans infidélité mais dans le partage, le serment, la dignité, l'honneur, le respect de chacun.

 Je vous propose ces deux films qui me paraissent pertinent :

 « Les meilleurs intentions », film suédois de 1992

« Orgueil et préjugés », film américano-franco-britannique de 2005

Dédicace spécial mariage que je lui ai chanté:

Pour notre rencontre, il ya 20 ans, Florent PAGNY chanson " et un jour une femme".

 Accès you tube chanson 1

Pour aujourd'hui, Patrick Fiori chanson " ELLES".

 Accès you tube chanson 2

Pour mes 4 enfants, Pascal Obispo chanson " millésime".

Accès you tube chanson 3

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !